Quelques Pages

Vendredi 21 septembre 2012 à 21:40

Littérature italienne

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/3260050639644.jpgVers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des oeufs sains. Entre les monts du Vivarais et le Japon c'est le choc de deux mondes, une histoire d'amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d'une voix, la sacralisation d'un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

J'ai emprunté ce livre-audio à la bibliothèque parce que je lorgnais dessus depuis longtemps, et puis l'emprunt est une bonne façon de découvrir ce mode de lecture ! C'est donc pleine de curiosité que j'ai commencé l'écoute de ce roman en voiture, et je ne vous fait pas attendre davantage pour vous dire que j'ai adoré.
Tout d'abord parlons du roman. Soie est un roman très poétique, racontant les aventures d'un homme qui se lance dans l'élevage de vers à soie, activité peu répandue en 1860. Ainsi on découvre son histoire à travers un rythme fluide et doux ; comme à travers un poème. Le style est aussi beau que le fond, ce roman nous emmène en orient le lecteur voyage en même temps qu'Hervé Joncour. J'ai beaucoup aimé ce roman, qui est très imagé. En effet chaque détail est décrit de façon précise, s'attardant sur chaque geste, chaque millimètre de vie comme si la moindre petite chose était un monde.
Concernant la forme, j'ai adoré écouter cette histoire. Le livre audio ramène au conte, au sens premier du terme c'est-à-dire l'histoire narrée. Ici la voix de Jacques Bonnafé est agréable, et je pense que c'est un élément majeur, une voix que l'on n'aime pas pouvant rendre l'écoute très désagréable. Le fait d'écouter par petits bouts (plus commode avec la vie quotidienne) est aussi un point positif car on n'a pas le temps de se lasser, et au contraire on a hâte de retourner écouter la suite.
J'espère que ma chronique est assez claire, et qu'elle vous fait sentir à quel point ce roman est beau et mérite le détour.

Alessandro Baricco, Soie, lu par Jacques Bonnafé, Gallimard.

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3207461

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast