Quelques Pages

Jeudi 10 septembre 2015 à 14:54

Littérature française

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/neditespasamamere.jpgRésumé:
C’est l’histoire d’une petite fille qui voulait être chanteuse de comédie musicale. Ou femme de rentier. Ou danseuse étoile. Puis trapéziste dans un cirque. Oui, trapéziste : voler là-haut, admirée de tous, habile, gracieuse, risque-tout, dans un joli justaucorps à paillettes…
Qui n’a eu ces rêves d’enfants ? Qui ne les a pas confiés à ses parents, à ses journaux intimes, aux spécialistes de l’orientation ? Mais trapéziste, ça n’est pas si facile, quand on vit assise dans un fauteuil roulant.
Charlotte de Vilmorin n’est pas devenue trapéziste, et n’a pas croisé de rentier à ce jour. Quoi que... Elle nous offre un récit merveilleux, où tout est vrai, plein de force, de rires enfantins, d’une vérité combattive : le handicap existe, et n’existe pas. Charlotte ne nous dit jamais le nom de son mal – plutôt un justaucorps de rêve qu'une complainte en fauteuil - pourtant nous la suivons dans ce récit de vie : à l’école, avec des enfants « comme les autres », à la maison, où sa mère lui apprend le combat (quelle trapéziste n'a jamais eu besoin d'endurance ?), dans les taxis spécialisés, dans ses études de communication. A Londres. Dans les bars parisiens. Et dans le monde de la publicité, aussi...
Jamais vous n’aurez autant lu et appris : le handicap n’est pas un handicap, ni un nom, ni une prison. Pas même une condition. C’est la vie qui l’emporte, parfois cruelle, souvent douce, et cette vie vous fera rire, hésiter, réfléchir. Changer.

Mon avis :
C'est ma nièce qui m'a fait découvrir cet essai, et j'ai d'abord été intriguée par le titre.
J'ai plongé dans ce roman sans trop savoir à quoi m'attendre, et j'ai immédiatement été happée par le style de l'auteure.

Ce récit autobiographique est très fluide, très drôle, et on ne peut qu'adorer Charlotte, qui nous raconte sa vie professionnelle à travers des anecdotes très concrètes. Charlotte est une jeune femme qui à cause d'une maladie se retrouve en fauteuil roulant.
Elle sait prendre du recul sur sa propre vie, et elle nous narre des moments de sa vie dans lesquels elle s'est sentie seule, ridicule ou encore perdue, mais toujours avec beaucoup d'humour.

A travers son récit, on prend conscience des difficultés de se déplacer dans Paris en fauteuil, et j'avoue avoir moi-même beaucoup appris. En effet les transports en commun sont rarement accessibles aux personnes en fauteuil, car même si les métros le sont, l'accès au métro se fait par des escaliers et descendre aux souterrains n'est pas forcément évident.
Ce n'est qu'une anecdote parmi d'autres, et j'ai vraiment apprécié ma lecture car elle permet de remettre les choses en place et de s'ouvrir les yeux sur ces réalités que des centaines de personnes vivent chaque jour et qu'un "valide" a tendance a oublier.

Ce livre se dévore, et je vous le recommande sincèrement.


Charlotte de Vilmorin, Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque, Grasset, mars 2015, 203 pages.

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3274728

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast