manhattan freud.gifEn 1909, la notoriété de Freud est déjà immense. Il ne lui reste qu'à conquérir l'Amérique. Mais à New York l'attend le plus grand défi de sa carrière : déchiffrer l'âme d'un mystérieux tueur en série et réussir là où la police a échoué.

Commencé le 12-03-2011

Terminé le 19-03-2011

Dès les premières lignes, ce roman m'a plu. Et pourtant au regard du titre, j'ai eu peur d'être déçue. En effet mettre en scène Freud dans un polar du XXIème siècle n'est selon moi pas sans risque (même si l'action se déroule au début du XXème siècle (1909)). Et pourtant Luc Bossi a réussi la pari. Ce roman est bien écrit, on pourrait le qualifier de page-turner. Il donne envie d'avancer, car l'intrigue est originale et vraiment bien ficelée. Je n'ai pourtant pas lu ce roman très vite, en 7 jours, mais cela m'a permis de faire durer le plaisir. Je ne donnerai pas de détail sur le meurtre commis dans la tour Singer (le chanteur ? Non la machine à coudre) et découvert par Freud, mais même Bones n'a jamais rencontré ça. L'auteur aurait pu traiter la psychologie (et la psychanalyse) de manière approximative, mais ce n'est pas le cas. On sent au contraire que Freud et ses idées ont été respectés. (Il semble qu'aucun psychanalyste n'ait été maltraité durant l'écriture de ce livre). Je ne divulguerai rien non plus sur ce qui se passe au sommet du Métropolitan (bureaux d'une société d'assurances), mais la scène est peu commune. Et ce n'est pas tout, parce que les péripéties s'accélèrent et l'intrigue est très originale. On rencontre des personnages tourmentés (comme Grace), des sadiques (comme Korda) et ces personnages fascinent autant qu'ils font peur. Je conseille ce polar, surtout si la psychanalyse vous intéresse, car le roman est vraiment axé sur ce point.

Luc Bossi, Manhattan Freud, Livre de Poche janvier 2011, collection Policier, 445 pages.

 

Lu pour le Prix Livre de Poche

Mars 1/2

 

Prix-des-lecteurs-2011.jpg