Quelques Pages

Vendredi 13 septembre 2013 à 17:07

Littérature anglaise

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/epouvanteur3.jpgRésumé :
« L’hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l’annoncent. Les hirondelles se sont envolées vers le sud presque un mois plus tôt qu’à l‘accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur. Je n’avais jamais vu ça. Ce sera une période éprouvante ; aucun de nous n’en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devez vous soutenir l’un l’autre. »

Alors que le froid se fait plus vif, l’Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d’hiver, à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre ; dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l’ennemi juré de John Grégory. Au cours des longs mois d’hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L’Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets, qu’il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger…

Mon avis :
Avant toute chose je dois vous dire que j’ai terminé ce roman il y a plusieurs semaines et mes souvenirs sont donc un peu atténués. J’ai trouvé ce roman extrêmement immersif, dans la lignée des deux précédents. En effet une fois plongé dans les aventures de Tom auprès de son maître, le lecteur a du mal à lever le nez du livre ; et c’est l’une des raisons pour lesquelles j’apprécie autant cette série.

Dans ce troisième tome, Monsieur Grégory est confronté à son passé. En effet Thomas est chargé de lui transmettre une lettre, remise par un mystérieux visiteur. Beaucoup de mystères entourent l’épouvanteur, qui semble très soucieux depuis la réception de la lettre.

Au fil des pages, nos deux protagonistes vont donc se confronter à des fantômes du passé. Ce tome est donc riche en informations sur Monsieur Grégory, nous le rendant d’autant plus attachant.

Thomas va également rencontrer la fameuse Meg, une sorcière chère au cœur de l’épouvanteur. Je ne vous en dis pas plus à ce propos pour ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir cela par vous-même.

J’ai trouvé ce tome moins effrayant que le premier, qui reste pour le moment le plus angoissant selon moi. En revanche, j’ai trouvé que ce tome plus contemplatif arrivait à point nommé dans la série, car après avoir vu de quoi était capable nos héros, le fait de les connaître un peu mieux nous permet d’aborder la suite de la série avec plus d’empathie pour les personnages.

Cependant ne vous méprenez pas, si ce tome est en partie contemplatif, il n’en reste pas moins très dynamique et rythmé par de nombreuses péripéties. En effet Thomas va devoir affronter de nombreuses créatures, utilisant son expérience pour aider son maître, devenu en partie affaibli par l’âge.

Pour conclure, je vous recommande ce roman et plus généralement cette saga si vous ne la connaissez pas encore !


Joseph Delaney, Le secret de l’Epouvanteur, Bayard Jeunesse, 2010, 2006 pour la première publication, 371 pages. Traduit de l’anglais par Marie-Hélène Delval.

La saga de l’Epouvanteur :
1. L'apprenti Epouvanteur (
mon billet)
2. La malédiction de l’Epouvanteur (
mon billet)
3. Le secret de l'Epouvanteur
4. Le combat de l'Epouvanteur
5. L'erreur de l'Epouvanteur
6. Le sacrifice de l'Epouvanteur
7. Le cauchemar de l'Epouvanteur
8. Le destin de l'Epouvanteur
9. Grimalkin et l'Epouvanteur
10. Le sang de l’Epouvanteur (à paraître)

Mardi 6 août 2013 à 7:00

Littérature anglaise

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/epouvanteur2.jpgRésumé :
« Voilà six mois que tu es l’apprenti de M ; Grégory, me dit maman. Tu as déjà été témoin de bien des événements. A présent, l’obscur t’a remarqué et va tenter de te neutraliser. Tu es en danger, Tom. Toutefois, rappelle-toi ceci : lorsque tu seras un homme, mon fils, ce sera au tour de l’obscur d’avoir peur, car tu ne seras plus la proie, tu seras le chasseur. C’est pour cela que je t’ai donné la vie. »

L’Epouvanteur et son apprenti, Thomas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l’Epouvanteur n’a jamais réussi à vaincre. On l’appelle le Fléau.

Tandis que Thomas et M. Grégory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n’est pas leur seul ennemi. L’Inquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l’obscur ! Thomas et son maître survivront-ils à l’horreur qui s’annonce ?

* Acheter ce livre sur Amazon (click) *

Mon avis :
Ce deuxième tome m’a totalement embarquée aux côtés de nos deux protagonistes, à la recherche du Fléau. Ce dernier est une créature mal définie, une sorte d’être sombre et malintentionné, qui devient polymorphe lorsqu’il a assez de pouvoirs.
Si M. Grégory a déjà eu affaire à lui, cette fois-ci il a Tom à ses côtés, et la donne est toute autre. En effet Tom apprend très vite, et même s’il débute sa formation, il est courageux et prêt à venir à bout du Fléau.

Si le premier tome m’avait également énormément plu, il était un peu plus lent du fait qu’il posait les bases de l’histoire ; ce tome-ci en revanche commence in medias res, et les péripéties s’enchaînent en continu, ne laissant que peu de répit au lecteur. Pour ma part j’ai adoré cette dynamique, qui a pour conséquence qu’on ne peut s’empêcher de tourner les pages pour en savoir plus.

Si le Fléau est un nouveau personnage, d’autres en revanche, étaient déjà présents dans le premier tome, comme Alice. Cette-dernière ne va pas cesser de diviser, Tom voulant lui faire confiance, et M. Grégory étant convaincu qu’il faut s’en débarrasser. C’est un personnage assez troublant, qui je pense continuera d’évoluer dans les tomes suivants.

J’ai beaucoup aimé le gobelin, créature mystérieuse vivant avec l’Epouvanteur et dont les pouvoirs sont immenses. Il semble au premier abord agressif et boudeur, mais il n’hésite pas à se mettre en danger pour protéger son maître.

Pour conclure j'ai adoré ce deuxième tome et je pense lire le suivant dans quelques jours. Je ne peux que vous recommander cette série si vous ne la connaissez pas encore.


Joseph Delaney, La malédiction de l’Epouvanteur, Bayard Jeunesse, 2011, 2006 pour la première publication, 361 pages

La saga de l’Epouvanteur :
1. L'apprenti Epouvanteur (
mon billet)
2. La malédiction de l’Epouvanteur
3. Le secret de l'Epouvanteur (mon billet)
4. Le combat de l'Epouvanteur
5. L'erreur de l'Epouvanteur
6. Le sacrifice de l'Epouvanteur
7. Le cauchemar de l'Epouvanteur
8. Le destin de l'Epouvanteur
9. Grimalkin et l'Epouvanteur
10. Le sang de l’Epouvanteur (à paraître)

Dimanche 3 mars 2013 à 8:00

Littérature anglaise

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/epouvanteur1.jpgRésumé :
« L’Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. »

Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur commence…

Commencé le 19-02-2013
Terminé le 24-02-2013

Mon avis :
Avant tout chose je tiens à dire que le billet qui va suivre m’a été difficile à rédiger, car je tenais tout à la fois à faire passer mon engouement pour ce premier tome, à vous faire part de son potentiel angoissant, sans pour autant décourager les lecteurs potentiels. J’espère que ce billet vous donnera envie de découvrir cette série si ce n’est pas déjà fait.

Ce roman nous présente Tom (Thomas de son vrai nom), un jeune garçon de treize ans, le septième fils d’un septième fils, ce qui fait de lui un potentiel épouvanteur. C’est en tout cas ce que sa mère souhaite pour lui, car cela lui permettra d’améliorer sa condition de vie.

Sa mère est un personnage très important, car Tom se réfère souvent à elle pour prendre les décisions importantes de sa vie.

Je suis ravie de m’être lancée dans cette saga, car elle regroupe tout ce que j’aime.

Tout d’abord une intrigue bien menée, à travers la formation du jeune Tom au métier d’épouvanteur ; cela en fait un roman d’apprentissage dans lequel le lecteur voit grandir le héros. En outre la narration est palpitante puisque pleine de suspens et de moment de doutes, pour le héros comme pour le lecteur. En l’occurrence Tom se demande s’il sera à la hauteur, où si l’épouvanteur, M. Grégory, ne lui préfèrera pas un autre apprenti.

Encore une fois, la mère de Tom sera présente aux bons moments pour le rassurer, et si ce-dernier n’en aura pas toujours conscience, sa mère le poussera à se dépasser, ce qui bien sûr le servira pour la suite de son apprentissage.

Ensuite, une ambiance effrayante sans être intolérable car entrecoupée de moments plus calmes. Je tiens à mettre en avant ce point car c’est l’un des plaisirs que le lecteur trouvera dans ce roman, qui mélange tension et frayeur, à des moments un peu plus doux, ce qui rend la lecture rythmée d’une part, mais aussi qui m’a fait frissonner juste ce qu’il faut. En effet si j’ai perdu quelques heures de sommeil, l’angoisse générée par quelques pages reste supportable car ce n’est pas la majorité du roman.

De plus, le lecteur découvre dans ce roman de nombreuses péripéties. Entre les sorcières qui fomentent un plan pour revenir plus forte que jamais, les découvertes de Tom à son nouveau métier, les gobelins de maison qui ronronnent quand on les complimente, les fantômes un peu fâchés, et le voisinage dont il faut se méfier, Tom (de même que le lecteur) n’a que peu de répit, mais bien sûr on adore.

Sans oublier un élément qui a son importance, l’objet livre est très joli, la mise en page est très agréable car aérée, et, combinée à un papier grain très doux, cela améliore d’autant la lecture.

Joseph Delaney, L’apprenti Epouvanteur, Bayard, 2005, 275 pages, 2004 pour la première publication. Traduit de l’anglais par Marie-Hélène Delval

La saga de l'Epouvanteur :
1. L'apprenti Epouvanteur
2. La malédiction de l'Epouvanteur (mon billet)
3. Le secret de l'Epouvanteur (mon billet)
4. Le combat de l'Epouvanteur
5. L'erreur de l'Epouvanteur
6. Le sacrifice de l'Epouvanteur
7. Le cauchemar de l'Epouvanteur
8. Le destin de l'Epouvanteur
9. Grimalkin et l'Epouvanteur
10. Le sang de l'Epouvanteur (à paraître en 2013)

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast