Quelques Pages

Mardi 28 mai 2013 à 22:07

Littérature française

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/Lunemauvetome2lheritiere510.jpgRésumé :
Sur la photo du blog, Thomas souriait. Il avait l’air heureux, c’était la seule chose qui me réconfortait un peu. Il m’avait crue morte pendant toutes ces semaines. Un message sur mon répondeur m’avait brisé le cœur : il ne voulait plus me voir, me parler. Avec le recul, c’était mieux comme ça.
A quoi bon lui expliquer que ma mère n’avait refait surface que pour trouver la mort par ma faute ? Qu’en me transmettant la pierre, qui contenait la mémoire de son peuple, elle m’avait condamnée à un destin dont je ne voulais pas ?
J’avais une mission à accomplir. Il ne fallait prendre aucun risque. Les ennemis d’Ishtar rôdaient peut-être encore autour de nous.

Mon avis :
Tout d’abord, je remercie les éditions Flammarion Jeunesse pour leur confiance.

Si le premier tome nous présentait un univers fantastique sous-jacent prometteur, ce deuxième tome tient ses promesses et nous immerge dans le monde de la Lune Mauve auquel le titre de la série fait référence.

Séléné, notre jeune héroïne apprend à connaître cet univers, qu’elle a découvert dans le premier tome, et le monde réel passe au second plan. En effet la jeune fille tient une place majeure dans cet univers parallèle car elle est choisie par la déesse pour protéger son peuple. Elle découvre également une alliée en la personne de Cléo qui va l’accompagner pendant tout ce tome.

Séléné va donc devoir assumer sa mission du mieux possible, mais sa vie se trouve dans le monde réel, et elle n’a pas envie de vivre définitivement de l’autre côté du passage. Je n’en dis pas davantage sur l’intrigue de l’histoire, qui est bien plus riche que ce que ma chronique laisse entendre, car je vous laisse découvrir cet univers par vous-même.

Concernant la partie de l’intrigue qui se déroule dans le monde réel, à savoir au lycée Darcourt, j’ai été assez agacée par les rapports entre Séléné et sa cousine Alexia. Certes l’adolescence n’est pas une période facile, et on est souvent influencé par les remarques des autres, qui ne sont en l’occurrence par en faveur de notre héroïne, mais j’ai trouvé que le décalage entre la force de Séléné dans son univers et sa faiblesse dans le monde réel n’est pas très cohérent. Pour vous donner une idée, cela m’a fait penser à Harry Potter qui est insignifiant dans le monde réel et si adulé dans le monde magique ; et je n’ai pas adhéré.

Si cette lecture fut agréable, j’en ressors pourtant assez frustrée. L’univers créé par l’auteur est vraiment prometteur, et il n’est pas assez exploité selon moi. De plus Séléné se comporte comme si elle connaissait son rôle de longue date alors qu’elle le découvre à peine. J’aurais préféré apprendre à découvrir son monde en même temps qu’elle, ce qui aurait permis à l’auteur de poser les bases de son univers un peu mieux par la même occasion.

En conclusion je ne vous déconseille pas cette trilogie car elle reste singulière et originale. Ces romans sont immersifs, ils vous feront sans aucun doute passer un bon moment de lecture. Je suis simplement déçue car au regard du tome un, j’attendais plus de ce second tome.

Marilou Aznar, L’héritière (Lune mauve, tome 2), Casterman, 2 mai 2013, 401 pages.

La trilogie Lune Mauve :
1. La disparue (mon billet)
2. L’héritière
3. L’affranchie (mon billet)

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3240530

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast