Quelques Pages

Mardi 5 mars 2013 à 12:51

Littérature française

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/lunemauvetome1.jpgRésumé :
Un seul coup d’œil m’avait suffi pour constater que j’étais la fille la plus mal fagotée du bahut. Moi Séléné Savel, à Darcourt, le lycée le plus snob de Paris ? Je m’y donnais autant de chances de survie qu’une souris lâchée dans un enclos de chats affamés ! J’étais plongée dans mes pensées moroses lorsqu’une élève me bouscula. Là où elle m’avait touchée, la peau me démangeait d’une vibration électrique. Un visage s’insinua dans mon esprit, celui d’un inconnu aux iris aussi verts et froids que ceux d’un serpent, puis il s’effaça aussitôt. Je retins ma respiration. Ma nouvelle vie était sur le point de commencer.

Commencé le 2-03-2013
Terminé le 3-03-2013

Mon avis :
Tout d'abord je remercie le groupe Flammarion Jeunesse pour leur confiance. Le lecteur découvre l’histoire de la jeune Séléné, une adolescente de seize ans vivant en Bretagne avec son père, obligée de déménager à Paris pour entrer au lycée. Cette perspective lui plait assez car c’est l’occasion de changer de vie, de profiter de la vie en ville, et de faire de nouvelles connaissances. Elle s’installe donc avec sa grand-mère Milou qui y possède un appartement. Le jour de la rentrée, Séléné reconnaît une fille, qui s’avère être sa cousine Alexia. Mais cette-dernière est très populaire, très belle, et elle snobe totalement sa cousine provinciale. Séléné décide donc de ne pas faire attention à elle, d’autant plus que leurs familles s’étaient brouillées quelques années auparavant. Sauf qu’Alexia et sa bande va prendre un malin plaisir à ridiculiser notre héroïne.
Le roman commence donc de ce point de vue très concret de la vie d’une adolescente obligée de jouer des coudes pour faire sa place. J’ai trouvé que cet élément était très finement retranscrit, car les scènes sont tout à fait probables et les adolescents sont bien campés. On sent que l’auteur a pris soin d’être juste dans sa mise en place des péripéties de la jeune lycéenne.
Les personnages sont donc tous bien décrits, certains très attachants, comme Séléné, et d’autres sont antipathiques comme sa cousine Alexia. J’ai bien apprécié Thomas, qui est un personnage qui évolue tout au long du roman, et qui est attachant car fidèle à lui-même. Chacun est à sa place, sans fausse note.
J’ai beaucoup aimé le côté objectif de Séléné, sur sa vie comme sur son entourage. Elle a des réflexions matures et cela nous la rend sympathique. Un jour elle croise un garçon au lycée, qui attire tout de suite son attention par sa beauté singulière, et elle découvre par la suite qu’il s’appelle Laszlo. Il s’installe rapidement entre eux une intimité et des sentiments rendant jalouses les autres filles de la classe.
En parallèle, le roman s’oriente peu à peu vers la fantasy, à travers les recherches que notre héroïne fait sur sa mère, disparue mystérieusement. Commence alors une enquête pour comprendre ce qui est arrivé à sa mère, si elle vit encore, mais aussi pourquoi ce Laszlo semble connaître tant de choses sur elle.
Séléné tentera entre autre de comprendre les mystères que semble cacher la toile que sa mère avait peinte. Ainsi le destin de la jeune fille ne fait que commencer, mais je vous laisse découvrir cela par vous-même.
Le tout est mené avec beaucoup de rythme et d’humour. Je me suis régalée en découvrant ce premier tome et je vous recommande vraiment de vous jeter dessus.

Marilou Aznar, La disparue (Lune mauve, tome 1), Casterman, 415 pages, 6 mars 2013.

La trilogie Lune Mauve :
1. La disparue
2. L’héritière (mon billet)
3. L’affranchie (mon billet)

Par didinegc le Mercredi 28 août 2013 à 12:40
Bonne lecture pour moi aussi !!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3232924

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast