Quelques Pages

Dimanche 8 décembre 2013 à 0:14

Littérature USA

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/enfantsdelaterretome3.jpgRésumé :
Pendant plusieurs saisons, Ayla et son compagnon Jondalar ont tout partagé. Ils ont taillé le silex, entretenu le feu, chassé le renne et le cerf, construit des abris et des bateaux. Ensemble, ils ont eu peur et froid, et vécu dans une intimité du corps et de l’esprit qui a fait naître en eux un sentiment troublant et inconnu.
Le clan remuant des « chasseurs de mammouths » qui les accueille est stupéfait par ce couple de géants blonds aux yeux bleus qui savent monter à cheval et apprivoiser le loup. Parmi eux, Ranec, le sculpteur est ému par Ayla. Le combat immémorial de l’amour et de la jalousie s’est déclenché.

Mon avis :
Ayla et Jondalar décident au début de ce troisième tome de quitter leur vallée, et ils rencontrent un nouveau clan, celui des chasseurs de Mammouths.
Comme à chaque nouvelle rencontre, Ayla suscite bien des questionnements, et une fois encore elle doit expliquer ses origines.
Le clan des chasseurs de mammouths (ou mamutoi) est composé de personnes ouvertes et curieuses, qui vont vite être impressionnées par les nombreux talents d’Ayla. Sa jument Whinney et son petit ne sont pas étrangers à cette fascination, car ce clan ne monte pas à cheval, et n’a même jamais imaginé cela possible.

La rencontre avec ce nouveau clan va permettre la confrontation de différents savoirs, notamment concernant la taille des pierres, et ces techniques sont précisément expliquées, ce qui est vraiment passionnants.
En effet dans ce tome on retrouve ce mélange gagnant de fiction et d’informations historiques, qui rend cette saga si enrichissante.

Concernant l’intrigue, notre si joli couple va être mis à l’épreuve, par l’apparition de Danug, un homme qui sera très attiré par Ayla, et qui ne la laisse pas indifférente non plus.
En outre, si la tribu des Mamutoï va rapidement adopter Jondalar et Ayla, au point de proposer à cette dernière de l’adopter, ce ne sera pas le cas de l’un d’entre eux, Frebec.

Décidés à s’installer avec les Mamutoï, Ayla et Jondalar décident de retourner une dernière fois dans la grotte qu’Ayla a occupé de nombreuses années afin d’aller chercher leurs affaires.
Une fois de retour dans leur nouveau clan, nos héros découvrent que les Chasseurs de Mammouths leur ont réservé une surprise en leur construisant un foyer pour leurs chevaux. J’ai beaucoup aimé ces passages dans lesquels Ayla se fait adopter par le clan qui est en fait le sien puisque les Chasseurs de Mammouths sont des Cro-Magnon de même que ses parents.

Ce roman est très immersif, à chaque fois que je le reprenais, je me retrouvais instantanément replongée auprès d’Ayla, ce qui est vraiment génial.

Un point concernant la retranscription du langage ; il est vrai qu’il est délicat de faire parler des hommes préhistoriques, qui devaient communiquer avec leurs propres codes, et leurs propres dialectes. Je me suis fait la remarque dès le premier tome, mais je le mentionne ici ; l’auteur a pris le parti de faire parler ses protagonistes avec un langage courant voire soutenu, ce qui me fait un peu bizarre à la lecture. En un sens Jean Auel était obligé de solutionner le problème du langage de cette façon pour que les personnages soient compréhensibles du lecteur, mais je trouve cela un peu intemporel et cocasse.

J’ai un seul point négatif à soulever, il concerne quelques répétitions. En effet il existe des répétitions d’un tome à l‘autre, mais ce point est compréhensible car la publication de cette saga s’est étalée sur de nombreuses années, et l’auteur a logiquement placé quelques répétitions pour ses lecteurs, qui parfois avaient lu le tome précédent un an ou deux auparavant. Néanmoins il y aussi des répétitions au sein d’un même tome, ce qui alourdi la lecture et qui est un peu agaçant par moment.

Pour conclure, j’ai encore une fois passé un excellent moment en lisant ce troisième tome et je ne peux que vous recommander cette saga. Cette histoire est passionnante et, même si j’ai sauté quelques passages à cause des répétitions, j’ai vraiment hâte de découvrir la suite.


Jean M. Auel, Les chasseurs de Mammouths (Les Enfants de la Terre, tome 3), Pocket, 1991, 1980 pour la première publication, 914 pages. Traduit par Renée Tesnière.


La saga des Enfants de la Terre :
1. Le clan de l'ours des cavernes (mon billet)
2. La vallée des chevaux (mon billet)
3. Les chasseurs de Mammouths
4.1. Le grand voyage
4.2. Le retour d'Ayla
5.1. Les refuges de pierre
5.2. Les refuges de pierre
6.1. Le pays des Grottes sacrées
6.2. Le pays des Grottes sacrées

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3256888

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast