Quelques Pages

Jeudi 17 janvier 2013 à 7:00

Littérature USA

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/51P8MWBNG0LSL500AA300.jpgRésumé :
Passé la surprise et l’émerveillement suscités par Ayla, la jeune étrangère aux cheveux blonds qu’ils ont recueillie, les hommes du « clan de l’ours » ont pris peur de ses dons extraordinaires. Parce qu’elle prétend chasser comme les hommes, parce qu’elle éprouve des sentiments inconnus d’eux, parce qu’elle voudrait garder son enfant pour elle seule, Ayla sera maudite et exilée. « Pars à la recherche de ton peuple, lui dit Iza la guérisseuse. Va vers le nord, retrouve ton clan et un compagnon. » Un long voyage solitaire commence, au bout duquel Ayla rencontre deux jeunes gens insouciants et aventureux. L’un d’eux est Jondalar. Comme elle, il est blond et ses yeux sont bleus.


Mon avis :
Après avoir été bannie par son clan d’adoption, Ayla erre seule, guidée uniquement par ses connaissances de guérisseuse et son expérience. Elle se dirige vers le nord à la recherche des siens, suivant ainsi le conseil d’Iza. Après avoir beaucoup marché, elle tombe sur des chevaux (elle est arrivée à la fameuse vallée des chevaux) et décide de s’arrêter quelques temps dans une caverne. En parallèle on découvre Jondalar et les siens, de la tribu des Zelandonii (qui sont aussi des Cro-Magnon, comme Ayla). Eux vivent au nord comme l’avait annoncé Iza, mais il faudra attendre le chapitre 19 pour qu’ils se rencontrent. En attendant on apprend à découvrir Jondalar, un homme très beau, qui, en plus d’être fort et intelligent, a de magnifiques yeux bleus. Ce dernier entreprend un voyage avec son frère Thonolan. Ayla décide un jour de tuer un cheval pour faire de grosses réserves et ainsi survivre dans cette vallée, elle met donc en pratique les histoires de chasse qu’elle a entendues et y arrive, mais rapidement elle prend sous son aile la pouliche de la jument morte, attendrie par ce bébé qui se retrouve seul. Le lecteur découvre donc comment Ayla va élever sa pouliche, qu’elle appellera Whinney. Son amour des animaux n’étant jamais très loin, la jeune femme se retrouvera aussi avec un bébé lion blessé, qui deviendra un fidèle compagnon. En conséquence Ayla restera plus longtemps que prévu dans cette vallée, et c’est un jour en se baladant vers l’ouest qu’elle rencontrera Thonolan et Jondalar, venant de se faire attaquer par une lionne. Ces derniers avaient poursuivi leur route, après avoir vécu plusieurs années auprès de la tribu des Sharamudoï. Malheureusement Thonolan ne survivra pas à cette attaque. Jondalar et Ayla mettent du temps avant de communiquer, dans les premiers jours le jeune homme dort beaucoup à cause de la douleur, puis c’est le langage qui fait barrière, mais peu à peu les deux protagonistes apprennent à se découvrir, et Jondalar apprend sa langue à Ayla. Pourtant rien n’est encore réglé, et leurs éducations différentes génèrent parfois des malentendus. Heureusement nos héros sont malins, et ils parviennent à passer au-dessus des quiproquos. Ayla et Jondalar finissent donc par se comprendre, et commence une très belle histoire d’amour. Enfin, et comme dans le premier tome, les éléments historiques sur la vie à la préhistoire sont magnifiquement replacés dans leur contexte, et ce roman n'est pas seulement une lecture plaisir, car le lecteur y apprend beaucoup de choses.

 

Jean M. Auel, La vallée des chevaux (Les enfants de la Terre, tome 2), Pocket, 699 pages, 1982, 1991 pour la traduction française. Traduit par Catherine Pageard.

La saga des Enfants de la Terre :
1. Le clan de l'ours des cavernes (mon billet)
2. La vallée des chevaux
3. Les chasseurs de Mammouths (mon billet)
4.1. Le grand voyage
4.2. Le retour d'Ayla
5.1. Les refuges de pierre

5.2. Les refuges de pierre
6.1. Le pays des Grottes sacrées
6.2. Le pays des Grottes sacrées

Par princesse Tam-Tam le Jeudi 17 janvier 2013 à 21:57
Rhhaaaa... Tu as vu cette tension!!! truc de malade dans ce tome. Tu veux lire le prochain chapitre tout de suite... parce que tu veux les voir se rencontrer... et presque tu en serais frustrée des détour qu'ils prennent... alors meme qu'ils sont fabuleux les détours!
c'est un de mes tomes préférés de la série.
Le rythme est fabuleux! Et jondalar quoi! (et cette scène des premiers rites!!!! tu as vu le nombre de pages!)
Par Katia le Vendredi 18 janvier 2013 à 13:30
@princesse Tam-Tam : C'est exactement ça ! C'est lonnng quand ils n'arrivent pas à se comprendre, mais nécessaire ! Oui cette scène est vraiment à la hauteur de l'attente du lecteur !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3224766

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast