Quelques Pages

Vendredi 14 septembre 2012 à 9:53

Littérature norvégienne

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/382684268284400.jpgQuelques jours avant Noël, en Norvège, dans une ferme délabrée de Trondheim, la tyrannique Anna Neshov se meurt. Ses trois fils, leur père, ombre fantomatique, et Torunn, l'unique petite-fille, se retrouvent alors pour la première fois pour une confrontation explosive où éclateront les drames secrets dont sont tissées leurs vies ...

Le roman s'ouvre in medias res sur le suicide de Yngve, un petit garçon.
Ses parents appellent alors Margido Neshov qui a une entreprise de pompe funèbres. On découvre donc cet homme et un peu les parents Kotum. Ce qui m'a troublé c'est que la suite nous fait découvrir Erlend, un concepteur de vitrines. Difficile de comprendre comment tout cela va s'emboîter pour faire avancer l'histoire, la première partie nous fait découvrir des personnages différents et en conséquence je n'ai pas compris tout de suite où l'auteur voulait nous emmener mais peu à peu l'histoire se centre sur la ferme des Neshov et nos questions trouvent des réponses. Une fois les premières pages passées je suis totalement entré dans l'histoire et j'ai passé un incroyable moment de lecture ! Ce polar nous tient sans que j'arrive à l'expliquer. Mais je vais quand même essayer rassurez-vous ! Tout d'abord le suspens nous tient parce que plus on découvre les personnages et plus on sent qu'il va se passer quelque chose dans cette famille. Ensuite parce que cette immersion dans cette ferme norvégienne fait penser a un huit clos où les personnages se cachent des choses qui seront un jour dévoilées. J'ai beaucoup aimé l'alternance entre les scènes dans la porcherie et les scènes familiales, et le suspense qui en découle petit à petit. Les personnages que l'on découvre au début du roman font leur apparition plus tard et ces chapitres qui m'avaient laissés perplexes prennent alors tout leur sens. Au fil des pages la famille se centre autour de la mère, qui se meurt, et la famille se redécouvre, ce qui n'est pas sans conséquence car certains font connaissances, d'autres se retrouvent, et vous l'aurez compris, des secrets vont être dévoilés. Il m'est difficile d'en dire plus sans spoiler, mais les révélations sont nombreuses, même jusqu'aux dernières pages. La fin du roman ne voit pas toutes les interrogations expliquées, et deux autres tomes m'attendent, que je vais m'empresser de découvrir car pour l'instant j'adore.

Ce roman est le premier tome d'une trilogie dont la suite est L'héritage impossible, et La ferme des Neshov.


Anne B. Ragde, La terre des mensonges, 10/18, 2009 (2004 pour la première édition), 350 pages. Traduit du norvégien par Jean Renaud

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3206170

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast