Quelques Pages

Mercredi 23 janvier 2013 à 7:00

Littérature USA

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/11219763062070.jpgRésumé :
- Tu dois le sortir de là, Paul. Il faut le sortir de là ! Tenter une évasion, mentir, prendre des risques… John Caffey doit sortir de sa cellule. Janice, la femme de Paul l’a compris. Tous le savent. Cet homme est pur… Comme l’agneau qui vient de naître, comme le Fils venu sauver les hommes. Mais la tragédie est en marche. Au bout du corridor, l’odieuse machine attend une victime. Le sacrifice doit être consommé. Alors, quand vient son tour de remonter la ligne verte, qui sauvera John Caffey ? Qui peut le sauver ? Paul Edgecombe voudrait oublier. Oublier que, parfois, il n’existe aucune différence entre le salut et la damnation éternelle. Et, lorsqu’il cherche le sommeil, ce qu’il voit, ce sont les yeux toujours humides de John Caffey, l’homme miraculeux aux larmes éternelles…


Mon avis :
Cet épisode clôt en beauté ce roman. C’est sans doute celui que j’ai trouvé le plus émouvant, en partie parce que Caffey passe sur la chaise électrique, car même si on a le temps de se faire à cette horrible injustice depuis le début du roman, on apprend à découvrir Caffey en même temps que Paul, et si des doutes persistent au début, c’est bien un innocent qui est envoyé sur la chaise électrique.

J’ai adoré le sort que l’auteur à réservé à Mister Jingles, son histoire est vraiment touchante, et Paul ne pouvait être une meilleure nounou pour cette petite souris futée. On découvre en effet que cette dernière est très heureuse, peut-être pas à Sourisville mais à un endroit où elle peut courir après une bobine de fil ! Cependant c’est sans doute l’élément qui est le plus émouvant de ce dénouement, car le lecteur a à peine le temps d’être ému de la retrouver, que la petite bête meurt déjà (pour la seconde fois, ce qui est déjà miraculeux pour une si petite bête). En effet la rencontre avec Caffey laisse des traces, et Mister Jingles en est la meilleure preuve, puisqu’il vivra quand même jusqu’à environ soixante ans ! Paul est bien sûr aussi concerné, car les bienfaits de Caffey lui ont permis de raconter son histoire à l’âge de cent quatre ans.

J’ai aussi été très touchée par l’amour qui existe entre les gardes du bloc E. En effet Paul et les autres gardes réussissent dans cet épisode la périlleuse équipée permettant à Caffey de guérir Melinda, la femme de leur patron. Ils sont tous drôles et attachants à leur manière, et leur lien, renforcé par leur aventure commune, les rend très soudés.

Et puis l’auteur ne pouvait trouver pire fin à Percy, qui avait mérité un sort à la hauteur de sa méchanceté.

Alors quid de Caffey ? Il se révèle être un homme merveilleux, plein de gentillesse, et tous les doutes persistants à son sujet s’envolent avec les dernières révélations qui apparaissent dans cet épisode.

J’ai aussi aimé le petit côté intrigue policière créé par les moments où Paul tente de disculper Caffey. Le garde arrive à dénicher des informations mais malheureusement il n’arrivera pas pour autant à faire annuler l’exécution de Caffey. Ce roman n’est pas là pour changer les codes, Caffey est noir et il avait peu de chances d’être disculpé, mais l’auteur dénonce justement ces idées arriérées et racistes, et en cela c’est une pépite.

Quant au style de Stephen King, je ne trouve rien à lui redire, car comme dans chacun de ses romans, le rythme est là, et combiné avec un style fluide, il en fait un roman addictif et efficace. Sans oublier que le fantastique est de la partie, ce qui ne lui enlève rien.

La ligne verte, est un roman génial, qui m’a énormément plu et je vous recommande de le découvrir !

 

Stephen King, La ligne verte, épisode 6, Caffey sur la ligne, Librio, 1996, 92 pages. Traduit de l’américain par Philippe Rouard.

La ligne verte en épisodes :

1. Deux petites filles mortes (mon billet)
2. Mister Jingles (mon billet)
3. Les mains de Caffey (mon billet)
4. La mort affreuse d'Edouard Delacroix (mon billet)
5. L'équipée nocturne (mon billet)
6. Caffey sur la ligne

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3225688

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast