Quelques Pages

Mardi 30 août 2011 à 13:53

Littérature anglaise

jane eyre.jpgJane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

Commencé le 14-08-2011

Terminé le 26-08-2011

Cela fait longtemps que je souhaite lire ce roman. J'ai profité d'un passage à la bibliothèque de ma ville (lieu que je fréquente peu étant habituée à acheter mes livres) pour l'emprunter, et j'en suis ravie. Dès les premières lignes, j'ai ressenti le plaisir que l'on a à entrer dans un classique. La plume de Charlotte Brontë est magnifique, fine, recherchée et le plaisir commence avec ça. Sans parler du plaisir de pénétrer dans cet univers anglais et de découvrir ces personnages si hauts en couleurs. Jane Eyre s'ouvre sur la vie de cette petite fille orpheline habitant à Gateshead. Elle quitte rapidement cette ville pour atterrir dans une école de Lowood. Intelligente, elle gravit rapidement les échelons, et devient institutrice. Elle quitte ensuite Lowood et se fait embaucher par Mrs Fairfax dans la résidence de Thronfield Hall. Jane, héroïne éponyme, devient la gouvernante de la jeune Adèle Varens. Le père de cette dernière, Mr Rochester (Oh Edward !) tombe amoureux de Jane, et très vite après des pages de sentiments, d'exaltation et de doutes, lui demande de l'épouser. Inutile d'en dévoiler trop parce que c'est finalement peu important. On savoure ce roman pour la qualité des mots, pour l'univers que l'on découvre, mais aussi et surtout pour la profusion de sentiments et le lyrisme des personnages ; les péripéties tiennent une faible importance face à cela. Par la suite Jane quitte Thornfield Hall, et atterrie chez St John Rivers et ses deux soeurs. Elle y découvre des amis, qui s'avèreront être bien plus, puis retrouvera "son cher Edward". Voilà un roman mettant en scène une femme au premier abord timide et effacée, qui se révèlera une femme sûre d'elle, pleine de charme et sachant se faire aimer des hommes. Ce roman, qui pourrait sembler banal dans sa construction, est pourtant très original, par les personnages qu'il contient, aussi bien par les comportements décalés que par les pensées modernes qu'ils expriment.

Charlotte Brontë, Jane Eyre, Flammarion 1990, 475 pages. Préface de Diane de Margene. Traduit de l'anglais par Marion Gilbert et Madeleine Duvivier.

 

L'avis de Petit Corbeau.

 

Lu dans le cadre du Challenge Matilda (3/14), et du Challenge Classique (10/27)

Matildacopie1.jpg        challengeclassique.jpg

Par sted">Écrit par : PetitCorbeau le Mardi 6 septembre 2011 à 0:00
Coucou Charmante Katia :)

Je suis heureuse que cette lecture t'ais plus ! Cela en est toujours un soulagement. J'ai une amie qui essaie, ou peut être qu'elle a arrêté ? Je ne sais pas. Bref, elle a de la difficulté à rentrée dans l'histoire. Je la comprends, au début il a beaucoup de descriptions, mais ce genre de classique est le genre de lecture que j'adore, mais que j'aime vraiment lire ! Bref. Tout cela pour te dire que je suis contente que tu ais aimé.

Merci beaucoup pour le lien, je trouve cela tout charmant. Surtout de la manière dont tu l'as mis, «avis de PetitCorbeau», on pourrait presque dire que je suis 'importante' hihi.

Alors maintenant quel est ta lecture du moment ? Pour ma part je lis ,Passion de Sable de Rebecca Moleray, une histoire amoureuse homosexuelle, mais cela n'est qu'un détail après tout. Bref, j'aime bien, le roman est court, et agréable à lire. J'aime bien la plume de l'auteur, tout coule tout seul.

Je t'embrasse,
Karina
Par sted">Écrit par : Katia le Mardi 6 septembre 2011 à 0:00
Oui il y a beaucoup de descriptions, mais c'est ce que j'aime :)
Pour le lien j'aime bien aussi, comme tu l'as lu ça tombait bien, surtout que c'est ton billet qui m'a donné envie de le lire aussi alors je te rend hommage ! lol

En ce moment je lis "Darkfever", un roman fantasy que j'aime beaucoup, et je le lis en anglais, ce qui me plait beaucoup aussi.
Bonne lecture pour ton "Passion de Sable", je ne connais pas. Bientôt je vais lire Mansfield park, tu l'as bien aimé ?

Bisous ma belle Karina :)
Par sted">Écrit par : Karine:) le Jeudi 8 septembre 2011 à 0:00
C'est l'un de mes romans préférés. Je l'ai lu je ne sais trop combien de fois... et je ne me lasse jamais de cette atmosphère!
Par sted">Écrit par : Katia le Vendredi 9 septembre 2011 à 0:00
@Karine:) : Oui j'ai bien ressenti également cette atmosphère, on est plongé dans un univers entre amour et distance, c'est assez étrange. Ce qui est sûr c'est que j'ai adoré !
Par sted">Écrit par : PetitCorbeau le Dimanche 11 septembre 2011 à 0:00
Rouahhh me rendre hommage, tu es vraiment mignonne tu sais :)
Lire en anglais, je n'ai pas encore pris ce courage je dois dire, mais parfois j'aimerais bien ! Mais je ne me sens pas encore assez douée avec cette langue pour en lire un roman au complet ! Je sens que cela me prendrais une éternité. ALors bon, je ne lis que des revues en anglais en ce moment. Sinon bonne lecture pour ce roman !
J'ai terminé «Passion de Sable» de Rebecca Moleray, je vais poster ma critique au courant de la semaine je crois. C'était une bonne lecture, très court, mais agréable. Là j'ai commencer un petit recueil de textes de l'auteur Régine Deforges, «Contes pervers», j'aime déjà ! Un de mes petits vices ^^
Curieuse de savoir ce que tu vas pensée de Mandsfield Park, j'avais bien aimé cette lecture, je m'étais beaucoup reconnue dans le personnage de Fanny (Oh... je ne suis plus certaine que c'est bien ce nom pour le personnage... hum).

Bref, bonne lecture !
Karina.
Par sted">Écrit par : Katia le Dimanche 11 septembre 2011 à 0:00
@PetitCorbeau : Ah oui je connais les "Contes pervers" mais je n'ai pas lu ce recueil. Hihi je me souviens qu'on en avait parlé ! Tu ne te trompes pas c'est bien Fanny dans Mansfield Park !

Merci pour tes petits commentaires :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3203355

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast