Quelques Pages

Jeudi 4 avril 2013 à 14:33

La citation du jeudi

Nous sommes jeudi !
http://quelques.pages.cowblog.fr/images/jeudi.gifSur une idée de Chiffonnette

"Least said, soonest mended"


Charlaine Harris, Dead to the world, p. 265

Jeudi 14 mars 2013 à 7:00

La citation du jeudi

Nous sommes jeudi, c'est l'heure d'une petite citation !

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/jeudi.gifSur une idée de Chiffonnette

« Certaines traversées se font en solitaire, même si quelqu’un vous conduit sur la rive. »

J. R. Ward, L’amant ténébreux, p.49

Jeudi 7 février 2013 à 7:00

La citation du jeudi

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/jeudi.gif

 D'après une idée de Chiffonnette.



 “If there’s anything you want to ask me about the case, pray do so.”

“You have not, I presume, a description of the dead girl?”

“She was twenty-three years of age, engaged as a waitress at the Ginger Cat café”

Pas ça. I wondered – if she were pretty?”

“As to that I’ve no information”, said Inspector Crome with a hint of withdrawal. His manner said: “Really – these foreigners! All the same!” p.88

 

 

I looked at him doubtfully.

“She really is a lovely girl”, I said

“And wears a very lovely clothes. That crêpe marocain and the silver fox collar – dernier cri.”

“You’re a man milliner, Poirot. I never notice what people have on.”

“You should join a nudist colony.” p.185


Agatha Christie, The ABC murders.

Jeudi 10 mai 2012 à 7:00

La citation du jeudi

jeudi.gif
Une idée de Chiffonnette

"[...] parce que nous sommes frères, et même si le Ciel est culbuté et la Terre chavirée, nous resterons frères." p.561

"Et elle poursuivit en disant que les gens comme Li Guangtou sont d'autant plus tyranniques qu'ils sentent qu'on les craint". p.587

"En affaires, c'est comme ça : on a planté des fleurs mais hélas rien ne sort ; et l'arbre non voulu devient, lui, haut et fort."

Brothers, Yu Hua

Jeudi 9 février 2012 à 7:00

La citation du jeudi

jeudi.gif
Une idée de Chiffonnette

"J'appelle une oeuvre habitable, une oeuvre comme celle de Balzac, ou de Dickens, ou de Proust dans laquelle j'entre, je sors. Je suis septuagénaire, je peux dire que depuis 40 ans, et même depuis 50 ans, j'habite Balzac et j'habite Dickens, et j'habite Dostoïevski, et j'habite Tolstoï ; j'y entre et j'en sors tout le temps. Moi je prends un Balzac à chaque instant et je l'ouvre, je prends Proust à chaque instant. J'aime profondément Kafka mais ses livres je les ai lu une fois mais plutôt crever que j'y entrer, je n'ai jamais envie de recommencer un cauchemar, moi j'ai une peur terrible des cauchemars mais ça ne m'empêche pas d'aimer profondément Kafka. Son journal oui, ses lettres oui, tout ce qui est lui, oui, mais ses romans que j'admire je ne les ai lu qu'une fois et je n'y reviendrai jamais !"

 

François Mauriac, vu dans Relecture pour tous, Arte

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast