Quelques Pages

Mercredi 24 octobre 2012 à 7:00

Sur la toile

Vincent va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Elisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale. Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom, sa réponse plonge la famille dans le chaos…
http://quelques.pages.cowblog.fr/images/afficheLEPRENOMtelechargerfilmdvdrip2012streammultilienstorrentjpg.gif
Ce film m’intriguait depuis longtemps et je suis ravie de l’avoir découvert, car c’est une très bonne surprise. Le début du film est très léger, mais très vite l’ambiance est plus pesante. La conversation révèle peu à peu le poids du passé familial, au détour de révélations sur chacun des personnages. En effet on s’aperçoit rapidement que cette famille masque des secrets et que le dialogue n’est pas le maître mot.

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/leprenom.jpgVincent, le lourd, mais attachant quand même

Des piques très dures sont lancées, ce qui surprend d’autant plus que la bande est sensée être très liée. Cependant l’humour est très présent et c’est d’ailleurs lui qui empêche le film de tomber dans le drame. J’ai adoré ce film du début à la fin, car les péripéties sont bien construites, pertinentes, et donnent beaucoup de rythme au film.

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/Leprenomportraitw858.jpgVincent, Claude et Pierre

Les acteurs sont très bons, mais ce n’est pas une surprise car c’est en partie les acteurs qui m’avaient orientée vers ce film. J’ai particulièrement aimé Guillaume De Tonquédec (qui interprête Claude), que j’avais découvert dans la série « Fais pas ci, fais pas ça », et que j’adore.

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/leprenom250420129g.jpgBabou et Pierre

Ainsi ce film est vraiment génial, très intéressant, et pertinent. Il fait forcément réfléchir et c’est un très bon point pour un film. N’hésitez plus, et procurez le vous très vite !

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/photoLePrenom201113.jpgAnna

Le Prénom, réalisé par Matthieu Delaporte et Alexandre De La Patellière, 2012, avec Patrick Bruel, Valérie Benguigui, Charles Berling, Judith El Zein et Guillaume De Tonquédec.

 

Samedi 29 septembre 2012 à 7:00

Sur la toile

Après une petite pause, j'ai enfin terminé de regarder la deuxième saison de True Blood ! Commençons par le petit pitch de la jaquette.

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/amtrueblood.jpg

Soyez de nouveau les bienvenus à Bon Temps, en Louisiane, haut lieu de mystères, de sensualité et de sombres secrets. La vie de Sookie Stackhouse est de plus en plus en danger depuis qu'elle et Bill sont intimement liés. Pendant ce temps, Tara tombe amoureuse et se laisse envoûter ; Sam accorde sa confiance à une alliée improbable ; Jason s'engage dans une secte anti-vampire ; Eric fait appel à Sookie pour enquêter sur la disparition d'un vampire âgé de 2000 ans et Maryann fait preuve d'un pouvoir qui peut contrôler presque toute la ville. Après une découverte stupéfiante, Sookie, Bill et Sam doivent former la dernière ligne de défense contre un plan diabolique. La saison 2 se place sous de nouveaux cieux encore plus audacieux et sulfureux. De quoi satisfaire votre soif de sang !

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/88a38be5.jpg

Avant toute chose je tiens à signaler que ce billet risque fortement de spoiler donc si vous n'avez pas encore vu la saison 2, arrêtez-vous là !

La saison 2 s'ouvre après la mort de la grand-mère de Sookie (Et oui très dur moment !). René Lenier est tué, entre temps Bill s'est absenté mystérieusement.
On en apprend beaucoup plus sur Sam, le rendant très attachant. En effet les voiles autour de ce personnages sont tous levés.
Jason entre dans une secte appelée la Communauté du Soleil (Light of Day). Le jeune homme distrait semble ainsi trouver un sens à son existence. Et avec lui on découvre Steve et Sarah Newlin, les chefs de file du mouvement anti-vampire.
Beaucoup de mystères autour de Bill,  mais Sookie apprend grâce à la force de persuasion qu'on lui connaît, qu'il a créé un vampire, Jessica, pour remplacer celui qu'il a tué pour sauver Sookie dans la saison 1. Quand un vampire meurt, un autre est créé, c'est comme ça ! Mais l'apprentissage de la vie de vampire n'est pas simple, encore moins pour une adolescente.

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/4086016wglej.jpg

Tara rencontre Maryann, une femme à priori gentille. Tara l'écorchée vive, qui ne demande que ça, lui fait très vite confiance. Maryann va même jusqu'à lui présenter un garçon, Eggs (oui vous avez bien lu, il s'appelle Oeufs !) ; et Tara ne se sent plus de joie !
Lafayette est en mauvaise posture, prisonnier d'Eric dans la cave de Fangtasia (oui je préfère le nom anglophone parce que Croc-Land vraiment !). Voilà l'un des éléments qui séparent l'oeuvre de Charlaine Harris de cette série. En effet Lafayette meurt dans le tome 2 mais pas dans la série.
Au fil des épisodes on découvre peu à peu Maryann, qui se révèle peu fréquentable. Sa vraie nature est d'être une ménade, une créature vilaine méchante dont le but est de se rapprocher de leur dieu chéri (Dyonisos pour Maryann), quitte à sacrifier des gens sur son passage.
En parlant de vilain méchant, on découvre également le mystérieux buffle, que même Eric ne connait pas et dont Sookie fait les frais (Brr je n'aimerais pas avoir affaire à lui, et encore moins au traitement de choc que cela nécessite !) On découvrira plus tard que la ménade n'est pas étrangère à tout ça.
Le personnage de Daphné apparait,  jeune femme d'apparence un peu gourde. Elle se fait embaucher au Merlotte's mais semble vouloir se rapprocher dangereusement de Sam. Elle se révèlera polymorphe, et oui comme Sam.

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/truebloodsaison222.jpgEric ou Bill ?

Les jours passant, Jason est de plus en plus apprécié des dirigeants de la Communauté, et il gravit les échelons à une vitesse fulgurante. Par la même occasion il se rapproche de Sarah Newlin ce qui va le mettre en fort mauvaise posture. Très rapidement Jason va se sentir effrayé par Steve, qui est loin d'être pacifique. Et, enchaînement logique, il ne va pas rester longtemps parmi eux.
Petit à petit Maryann met son plan à exécution. Elle arrive à hypnotiser les habitants de Bon Temps, les mettant en transe, lui permettant de les utiliser à sa guise.
En parallèle Sookie cherche Godric et Bill ne peut pas l'aider, car il est retenu par sa créatrice Lorena. Ici on retrouve un élément du tome 3 de l'auteur, la série mélange donc un peu les péripéties à sa guise. Eric se révèle de plus en plus sexy. Mais non c'est juste que Sookie n'a plus les idées claires. Euh oui mais quand même, il est craquant ce viking !
Hoyt présente Jessica à sa mère (bein oui moi non plus j'ai pas compris pourquoi !), qui se révèle être une vieille grincheuse qui bien sûr prend très mal le fait qu'une suceuse de sang lui vole son fiston.
http://quelques.pages.cowblog.fr/images/TrueBloodseason2e07.jpg
Sam a du mal à échapper à Maryann qui utilise ses pouvoirs pour tenter de le tuer comme un sacrifice à Dyonisos (qu'elle veut épouser, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu !) mais il trouve un allier en la personne de Jason (super scène d'ailleurs, sur le pick-up).
Du côté des vampires ça ne tourne plus très rond non plus. Après avoir finalement été retrouvé, Godric se sacrifie pour les autres car les hautes instances sont très fâchées que les vampires donnent une mauvaise image d'eux. Rapport au bazar qui s'est produit à la Communauté. Et pour répondre à votre question, je vois bien que vous ne tenez plus d'impatience, Maryann la ménade a été terrassée par une belle réconciliation inattendue.
http://quelques.pages.cowblog.fr/images/images.jpg
A la fin de cette saison les choses semblent finir bien pour le couple car Bill demande Sookie en mariage mais ce dernier se fait enlever (oh zut !) et cela est une porte ouverte pour la saison 3, nous emmenant ainsi dans le tome 3 de l'auteur (omettant au passage beaucoup d'éléments, mais on pardonne dans notre grande mansuétude. Après tout, une série doit aller à l'essentiel !)

Pour conclure, c'est une super saison, je la recommande, même si le réalisateur a utilisé le matériel de départ un peu à sa guise. Ceci dit l'ensemble reste cohérent et efficace. Notons qu'il reste des questionnements autour de Eggs. Et puis quand même, Bill n'a pas su qu'elle était la réponse de Sookie à sa demande ! A suivre !

Mon billet sur la saison 1 (
click).

True Blood, saison 2, 2009, réalisée par Alan Ball.

Lundi 17 septembre 2012 à 12:19

Sur la toile

1492, Vlad l'Empaleur, plus connu sous le nom de Dracula, part défendre la Sainte Eglise et combattre les Turcs. Il revient victorieux mais sa bien-aimée, le croyant mort, s'est suicidée. Reniant sa foi, il fait appel aux pouvoirs maléfiques pour la retrouver. Quatre siècles plus tard, il rencontre Mina, réincarnation de son amour perdu...


http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dracula.jpg

J'avais vu ce film une première fois en télévision, et j'avais totalement accroché, le faisant passer largement au rang de mon adaptation préférée du roman de Bram Stoker, mais je n'avais pas noté quel était le réalisateur ; et j'ai passé plusieurs mois à chercher désespérément à le retrouver, jusqu'à ce que je trouve le réalisateur grâce à un arrêt sur image du film trouvé sur Google. J'ai donc pu acheter le film et le revisionner pour mon plus grand bonheur.
http://quelques.pages.cowblog.fr/images/BSDracula092.jpg
J'adore ce film pour plusieurs raisons, tout d'abord j'adore les costumes,
qui sont sublimes et qui donnent en prime plus de portée au film. J'aime aussi le jeu des acteurs, que je trouve très justes, j'aime Gary Oldman, qui joue un parfait comte, aussi bien jeune que vieux, et qui est très classe quand même.

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/18857503w434hq80348569.jpg

J'aime ce film parce qu'il nous fait passer deux heures de pur bonheur, alternant l'humour, l'angoisse, et le suspens. Anthony Hopkins apporte beaucoup à ce film, par son côté savant et aussi sauveur. En effet c'est lui qui par son expérience est appelé pour sauver Lucy, l'amie de Mina.


http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dracula199260537795601.jpg

Que dire d'autre ? J'adore ce film parce que j'aime le couple que forment Mina et Jonathan, ils sont jeunes et naïfs, mais j'aime leur relation. J'aime aussi le couple que forment Mina et le Comte parce que plus adulte et mature. Je trouve très attachant le comte vieux, malgré son côté calculateur il reste un homme malheureux et j'ai de l'empathie pour lui.


http://quelques.pages.cowblog.fr/images/DraculaCoppola.jpgJe vous mets cette photo parce que j'adore cette scène, qui dure à peine deux secondes.

J'aime aussi Jonathan, qui se retrouve dans le château du comte tout seul, cherchant par tous les moyens à s'en échapper. Dans ce film vous trouverez donc un peu d'angoisse, ceci dit ne l'achetez pas comme un film d'horreur, ce n'en est pas un. Il reste une histoire d'amour avant d'être un film angoissant, au sens où le fil directeur est le comte cherchant à retrouver son amour perdu en la personne de Mina.

Dracula, réalisé par Francis Ford Coppola, 1992 ; avec Gary Oldman dans le rôle du comte Dracula, Winona Ryder dans le rôle de Mina Harker, Anthony Hopkins dans le rôle du professeur Abraham Van Helsing et Keanu Reeves dans le rôle de Jonathan Harker.

Mardi 4 septembre 2012 à 7:00

Sur la toile

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/christinelefilm.jpgLa première fois qu'Arnie vit Christine, il tomba en extase devant cette beauté aux formes éblouissantes. C'était dit, ils allaient lier leurs destins pour le meilleur et pour le pire. Mais Christine, la belle Plymouth modèle 57, n'aime pas trop que l'on tourne autour d'Arnie. Gare à ceux qui ne l'auraient pas compris...

J'ai vu ce film samedi soir, peu de temps après avoir lu le roman du même nom de Stephen King. J'étais très contente de le visionner car j'avais hâte de voir ce que le réalisateur avait fait de cette histoire. Je suis ravie puisque j'ai totalement retrouvé l'esprit du roman. On asse un très bon moment de cinéma et c'est un film que je recommande aux amoureux de l'horreur. Ceci dit j'ai quelques reproches à faire car le roman était très frais dans mon esprit et j'avais quelques attentes. Arnie n'est pas comme celui imaginé par l'écrivain car dès le départ il est assez beau alors que dans le roman l'auteur insiste sur le fait qu'il soit moche et plein de boutons d'acnée, ce qui aurait facilement pu être maquillé, j'ai trouvé cela dommage. J'ai également été un peu chagrinée par Regina, que j'avais imaginé différente, brune (allez savoir pourquoi !) et assez froide, là elle est rousse et pathétique. C'est un peu dur comme mot mais je la trouve pleurnicharde alors que dans le roman elle a beaucoup d'orgueil. La fin a été tronquée assez largement puisque dans le roman Dennis, l'ami d'Arnie, élabore un plan avec les parents de ce dernier pour contrer Christine et l'éliminer, or dans le film le combat final est assez rapide et improvisé. Pourtant cela aurait pu être intéressant à mettre en image, et n'aurait pas beaucoup rallongé le film, je dis ça je dis rien ! En tout cas le film en lui-même est très réussi et je vous le recommande.

Christine, réalisé par John Carpenter, 1984 (pour la première édition)

Samedi 2 juin 2012 à 7:00

Sur la toile

forrest-gump-affiche.jpg

Voilà un film doudou, celui qui fait toujours passer un bon moment. Si j'écris ce billet aujourd'hui c'est parce que je l'ai revu il y a peu, et que c'est peut-être le meilleur film de ma DVDthèque. Mais arrêtons là le mystère (d'autant plus que ce billet s'ouvre avec la jaquette du film), je veux parler de Forrest Gump. Alors un film doudou, oui, pas moins. D'abord parce que Forrest est interprété par Tom Hanks, qui donne une vraie profondeur à ses rôles, et qui sait rendre n'importe quel film génial par sa seule présence (cela s'est vérifié sur plusieurs films selon moi). C'est un acteur que j'aime et qui ne m'a jamais déçue. Ensuite parce que c'est l'histoire d'un garçon d'un QI de 75, qui arrive à se faire respecter et aimer grâce à sa naïveté et sa sensibilité. Le film est très bon, en partie parce qu'il vient chercher le spectateur, qui ne peut rester insensible face à la simplicité du héros. J'aime aussi les personnages secondaires, qui gravitent autour de Forrest et qui l'aident à se construire ; c'est le cas de sa mère, de Bubba et du lieutenant Dan, mais aussi et surtout de Jenny. J'aime aussi la construction du film, déjà vu mais très efficace, où le personnage raconte son propre film comme un souvenir.

Ai-je déjà dit que j'aimais ce film ?

 

Forrest Gump, réalisé par Robert Zemeckis, 1994 avec Tom Hanks

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast