Quelques Pages

Vendredi 25 octobre 2013 à 23:09

Littérature irlandaise

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/3femmes1fantome.jpgRésumé :
« Tout était silencieux. Scarlett conduisait. Mary regardait par la fenêtre. Sa grand-mère dormait ; elle savait que ce voyage était quelque chose d’unique. Quatre générations de femmes – je suis une femme, se disait Mary – sur la route pour une virée en voiture.

L’une morte, l’une prête à mourir, l’une au volant, et la dernière pour qui tout ne faisait encore que commencer. »

Mary ne se posait pas de questions sur le passé de sa famille. Mais quand le fantôme de son arrière-grand-mère vient lui taper sur l’épaule, c’est l’occasion pour la jeune fille de découvrir ses racines.

Mon avis :
Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Flammarion Jeunesse de leur confiance.
Si je n’écris la chronique de ce roman que maintenant, soit plus d'un mois après la lecture, c’est parce qu’elle m’est bien difficile à coucher sur papier.

Commençons par le début : le thème abordé par ce roman ne pouvait que me plaire. Je me sens concernée, de par ma famille, par ces générations de femmes se côtoyant et s’échangeant leur point de vue en fonction de leur éducation. Aussi, ce que j’ai aimé dans ce roman est avant tout le postulat de départ.

Cependant si je n’ai pas adhéré totalement à ce récit c’est parce que je lui reproche quelques longueurs. En effet j’ai pris le plus de plaisir en lisant les premières pages et le dénouement ; en revanche entre les deux on attend un rythme qui reste assez plat.

Alors quid de l’intrigue ? Si les personnages sont attachants et assez originaux (rappelons que l’un d’eux n’est pas vraiment présent) je n’ai pour autant pas vraiment compris où l’auteur voulait en venir. L’intrigue m’a semblé un peu floue et mal construite. Ceci étant dit, je tiens à préciser que mes propos sont à temporiser dans la mesure où j’ai lu ce roman en étant grippée, et en le lisant par courtes phases de lectures, je l’ai « picoré » en un mot, et je pense que mon avis aurait pu être tout autre si j’avais eu ce roman entre les mains à un autre moment.

En outre, j’ai mis du temps (un peu trop à mon goût) à reconnaître les protagonistes et à comprendre leurs liens. Le roman état déjà assez court, j’aurai apprécié que les relations soient plus limpides.

Concernant le style, j’ai trouvé l’écriture assez singulière, pas au sens péjoratif, mais dans le sens où on sent la patte de l’auteur. Le style n’est pas plat et la construction des phrases donne à l’ensemble un rythme assez sympathique.

Un mot à propos du cadre dans lequel se situe le roman ; si le titre évoque un « fantôme », vous ne trouverez pas ici un roman fantastique, mais bien un roman contemporain avec un personnage juste un peu singulier. En effet, sans entrer sur le terrain de l’ésotérisme, il s’agit du genre de fantôme que chacun de nous peut « rencontrer », et pas d’un fantôme caricatural et mal intentionné.

Pour conclure, j’ai du mal à parler de ce roman ; dans l’ensemble je ne vous le déconseille pas, mais je ne saurai vous pousser à le lire ; je vous invite donc à le découvrir pour vous forger votre propre opinion.


Roddy Doyle, 3 femmes et un fantôme, Flammarion, 2013, 220 pages, 2011 pour la première publication.

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://quelques.pages.cowblog.fr/trackback/3253394

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast