Quelques Pages

Lundi 3 août 2015 à 16:14

Littérature française

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/felicityatcocktome1.png
Résumé :
« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »

Mon avis :
J'ai acheté ce roman en 2013, après en avoir beaucoup entendu parler, et après avoir passé deux ans dans ma PAL, il était temps que je le lise. Pour l'anecdote, j'étais dans une panne de lecture en août, et j'ai choisi ce roman parce que j'étais à la recherche d'une lecture légère me permettant de retrouver goût à la lecture ; et j'ai découvert avec plaisir que j'avais fait le bon choix !

Ce qui m'a en premier lieu plu dans ce roman est l'humour de l'auteur. Son héroïne Félicity est une petite nana futée qui nous parle à la première personne et à qui il arrive des péripéties assez singulières.

Je ne vous en dis pas davantage car la quatrième de couverture révèle juste ce qu'il faut mais sachez que l'auteur parvient à faire cohabiter subtilement vampires, anges, démon et j'en passe, et ce n'est pas une mince affaire ! J'ai adoré suivre Félicity dans son quotidien, entre surnaturel et boutique de chocolat ! 

Je me suis régalée avec ce roman, j'ai ri, j'ai eu peur, j'étais curieuse. Ce premier tome est un vrai page-turner et si j'ai l'occasion de lire le second tome je le ferai avec plaisir. D'ailleurs il me reste le tome 1 des Etoiles de Noss Head dans ma PAL, et je compte bien le lire sous peu pour continuer à découvrir l'auteure.


Sophie Jomain, Félicity Atcock, tome 1, Les anges mordent aussi, Rebelle, 2011, 299 pages.

Samedi 1er août 2015 à 14:12

Littérature finlandaise

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/lievredevatanen.jpgRésumé :
Vatanen est journaliste à Helsinki. Alors qu'il revient de la campagne, un dimanche soir de juin, avec un ami, ce dernier heurte un lièvre sur la route. Vatanen descend de voiture et s'enfonce dans les fourrés. Il récupère le lièvre blessé, lui fabrique une grossière attelle et s'enfonce délibérement dans la nature.
Ce roman-culte dans les pays nordiques conte les multiples et extravagantes aventures de Vatanen remontant au fil des saisons vers le cercle polaire avec son lièvre fétiche en guise de sésame. Il invente un genre : le roman d'humour écologique.

Mon avis :
J'ai acheté ce roman après avoir vu la vidéo de Margaud (click) sur cet auteur, et j'ai choisi de le découvrir à travers l'un de ses romans les plus connus.

Dès les premières pages l'auteur a réussi à m'emmener avec lui dans son univers.
J'ai trouvé Vatanen, le protagoniste principal de ce roman, très attachant. Un soir
cet homme va malencontreusement  heurter un lièvre sur la route avec sa voiture, et décider de le récupérer pour le sauver. Il va laisser sa voiture, ainsi que son collègue qui était avec lui, en plan au bord de la route, et partir sur un coup de tête dans la forêt avec son lièvre.

Si le point de départ de ce roman est absurde, le reste l'est tout autant. Je ne vous en dis pas davantage sur les péripéties que vont vivre Vatanen et son lièvre, mais elles seront nombreuses. Ce roman incroyable est une histoire de vie, une histoire d'humanité, et pour l'apprécier je pense qu'il faut se détacher de la forme et prendre du recul sur la vision du monde que nous donne l'auteur.

Ce roman est très enrichissant humainement, car au-delà du roman, ce texte serait presque un essai, dans le sens où ce n'est pas l'histoire qui compte, mais plutôt ce que l'on en retient de la nature humaine.

Là où je reste perplexe, c'est au regard du dénouement. En effet l'épilogue m'a un peu laissée sur ma fin, et à vrai dire je l'ai assez peu comprise. Sans vous la révéler, j'ai trouvé qu'elle n'allait pas dans le sens du roman.
 Si vous avez lu ce roman, qu'avez-vous pensé de la fin ? Quoi qu'il en soit je vous recommande sincèrement cette lecture.


Arto Paasilina, Le lièvre de Vatanen, éditions Denoël, Collection Folio, 1989, 1975 pour la première publication, 235 pages.

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast