Quelques Pages

Vendredi 11 juillet 2014 à 23:10

Littérature libanaise

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/kalilgibranleprophete.jpgRésumé :
Une langue limpide, des images évocatrices et fortes : à travers l'enseignement d'Al-Mustafa se dessinent quelques-uns des trésors de l'expérience humaine. Rien n'échappe à la leçon du Sage : amour, joie, liberté; douleur, connaissance de soi, beauté, couple, passion, mort... La vie la plus intime, comme les problèmes les plus quotidiens.
Hymne à la vie et à l'panouissement de soi, Le Prophète s'impose désomais comme l'un des textes cultes du XXe siècle.

Mon avis :
Ce qui est étonnant avec ce roman, avant même de lire la première page, c'est son caractère secret et interdit. En effet ce livre est, comme le dit Amin Maalouf dans la préface, l'un des plus lu au monde après la Bible, et pourtant il se prête sous cape et on en parle uniquement de bouche à oreille.

Mon histoire avec cet ouvrage en a été ainsi. J'en ai entendu parler autour de moi comme d'un "must have", et on m'en a fait cadeau pour mon anniversaire.

Avant toute chose, sachez que cette chronique n'engage que moi ; il s'agit d'un livre spirituel et si vous n'êtes pas en accord avec ce genre de lecture, ne vous attarder pas davantage.

Concernant la forme, ce roman est un bonbon, il se lit tout seul car sa structure est aérée et dynamique, chaque thème étant clairement distinct des autres. De plus c'est un roman court, et du haut de sa centaine de pages, autant dire qu'il se dévore.

En ce qui concerne le fond, Khalil Gibran est un penseur qui, à travers ce roman, aborde de nombreux sujets sur l'humain. Je ne m'attarde pas sur le contenu en lui-même car je n'ai pas la prétention de commenter ce texte, si vous êtes curieux, n'attendez pas et foncez le découvrir.

Ce roman est une aide précieuse dans les moments où tout n'est pas rose. Il permet de relativiser et de ne pas se focaliser sur les petits tracas mais au contraire de lever les yeux vers l'horizon et de souffler un peu.

Je ne peux que vous recommander ce roman, mais il faut savoir qu'il n'est pas forcément à mettre entre toutes les mains. Il faut, pour aborder ce roman, être un minimum ouvert d'esprit et prêt à remettre en question son statut d'être humain.

Il faut en effet avoir une démarche de réflexion générale sur le monde, et savoir ôter ses oeillères.

Pour conclure, ce texte m'a fait beaucoup de bien, je remercie la personne qui me l'a offert car il va devenir une référence au quotidien pour moi, et par la suite je pense moi aussi le conseiller aux personnes que j'aime.


Khalil Gibran, Le Prophète, Livre de Poche, 1993, 121 pages. Traduit de l'anglais par Janine Levy.

Mardi 1er juillet 2014 à 22:48

Bilan mensuel

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/BilanMensuellogo.jpg
Qu'ai-je lu au mois de Juin?


 http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/lavoleusedelivres.jpg  http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/50shades3.gif

1. La voleuse de livres, Markus Zusak, Masque (non chroniqué)
2. Cinquante nuances plus claires, EL James, JC Lattès (mon billet)

*

Et du côté de mes acquisitions ?
Aucun livre acquis ce mois-ci.

*

Un point sur ma PAL ?
Elle compte 250 livres ce mois-ci.

*

Et vous, comment s'est déroulé votre mois de Juin ?

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast