Quelques Pages

Mercredi 23 octobre 2013 à 7:00

BD/Manga

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/ShugoChara1.jpgRésumé :
Amu est le sujet de toutes les rumeurs de l’académie Seiyo. Chacun lui renvoie l’image d’une fille aussi jolie que cool. Mais Amu est-elle vraiment comme ça ?
En réalité, elle souhaiterait renaître tout autre. A peine a-t-elle énoncé ce souhait, que trois œufs font leur apparition sous son oreiller ! De ces œufs, naissent trois shugo chara…

Mon avis :
Au regard de l’illustration de couverture, ce manga à l’air d’un shojo niais à souhait. Et pourtant, ce n’est pas le sentiment que j’ai eu à la lecture.

En effet si l’héroïne est une jeune fille qui ne rêve que d’être mignonne, j’ai trouvé l’intrigue bien menée et intrigante. L’histoire tourne autour de mystérieux œufs, appelés des shugo chara, et qui font leur apparition assez précipitamment dans la vie d’Amu.

Je ne vous en révèle pas trop sur l’histoire car ce premier tome a pour rôle de mettre en place tous ces éléments, mais j’ai beaucoup aimé la mythologie mise en place par l’auteur.

Vous le verrez en découvrant ce tome, un personnage masculin fait son apparition, et s’il semble au départ assez indifférent et secondaire dans l’histoire, je l’ai bien apprécié et je pense qu’il faudra compter avec lui dans la suite de la série.

Je suis curieuse de découvrir la suite de cette histoire et je pense me procurer le deuxième tome.


Peach Pit, Shugo Chara, tome 1, Pika, avril 2009, 2006 pour la première publication, 192 pages.

Mardi 22 octobre 2013 à 7:00

Littérature française

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/larbredespossibles.jpgRésumé :
Vingt petites histoires sous forme de contes, de légendes, de minipolars.
Bernard Werber nous offre avec L’Arbre des possibles des récits fantastiques où les dieux vont à l’école pour apprendre à bien gouverner leurs troupeaux d’humains, où les objets sont soudainement remplacés par leurs noms, où les gens ont l’esprit limité pour ne compter que jusqu’à vingt, où l’ont part en vacances au XVIIè siècle après s’être fait vacciner contre la peste.
Les hypothèses scientifiques les plus extraordinaires sur la conscience des végétaux, les probabilités de futurs de l’humanité ou les voyages spatiaux côtoient les théories philosophiques les plus amusantes.
Foisonnant d’idées poétiques, de décors grandioses, de personnages drôles et truculents, ce livre révèle un nouvel aspect de l’œuvre de l’auteur des Fourmis et de L’Empire des anges.

Mon avis :
Je n’ai lu dans ce recueil que la nouvelle qui donne son nom à l’ouvrage, et même si je compte lire la suite plus tard, je vais malgré tout écrire une courte chronique, mais qui ne concernera donc que cette nouvelle.

J’avais envie de découvrir la plume de Bernard Werber depuis bien longtemps, et je m’étais procurée ce recueil un peu par hasard.

J’ai trouvé cette nouvelle très immersive. J’ai immédiatement adhéré au parti pris de l’auteur et j’ai beaucoup aimé l’univers dans lequel il nous plonge.

L’univers n’est pas un repère connu du lecteur, on imagine aisément un environnement futuriste et idéaliste ; ce qui détache de suite le lecteur de ce qu’il connaît.
Dans cette nouvelle, le narrateur nous fait découvrir un arbre imaginaire qui permettrait à celui qui le regarde de connaître les conséquences de chaque chose.

Il est assez difficile de décrire cette nouvelle, le mieux est de la lire par vous-même, mais le fait est qu’elle m’a énormément plu, et si le reste du recueil est dans le même ton que cette nouvelle, l’ouvrage vous emmènera à coup sûr dans un univers à la fois étrange et fascinant.

Je me suis régalée en liant cette nouvelle, et même si je n’ai pas encore lu les autres, je voulais partager malgré tout mon opinion. En effet il est rare de lire des nouvelles aussi bien écrites et intrigantes que celles que nous proposent Bernard Werber.


Bernard Werber, L’Arbre des possibles, Le Livre de Poche, 2002, 275 pages.

Lundi 21 octobre 2013 à 7:00

BD/Manga

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/princessjellyfish1.jpgRésumé :
Tsukimi, venue à Tokyo pour devenir illustratrice, est une fan hardcore de méduses. Elle accède alors au privilège d’intégrer la très select résidence Amamizu, une antre interdite aux hommes et peuplée de jeunes otaku aux passions aussi diverses qu’encombrantes ! Mais alors qu’un soir, Tsukimi rend visite à une adorable méduse enfermée dans un minuscule aquarium, son destin va être bouleversé par une jeune fille bien trop fashion pour être vraie.

Princess Jellyfish, c’est l’histoire délirante de six colocataires nolife, dont le quotidien hermétique et monomaniaque va se fissurer suite à l’arrivée en fanfare d’une « nana » trop extravertie pour elles.

Mon avis :
J’ai découvert ce manga un peu par hasard, plusieurs chroniques ayant attisé ma curiosité. Même si les critiques que j’avais pu lire étaient positives, je me suis plongée dans ce tome 1 sans trop d’a priori, et j’ai passé un très agréable moment.

Tout d’abord, les graphismes m’ont beaucoup plu. Les dessins sont doux et arrondis, le genre de visuel qui me plait dans les mangas. Les dessins sont très clairs et on peut suivre l’histoire et les gags sans forcément lire les bulles.

J’ai trouvé Tsukimi, notre héroïne, très attachante et juste assez mystérieuse pour me donner envie de la découvrir davantage dans la suite de la série.
Quant aux autres colocataires de la pension, elles sont très drôles et caricaturales, et apportent beaucoup de légèreté à l’intrigue.
J’ai aussi beaucoup aimé la jeune femme pas comme les autres, qui va faire son apparition d’une manière peu discrète. C’est ce personnage qui m’a le plus plu de ce tome, et j’aimerai le retrouver dans la suite de la série.

Concernant l’intrigue, j’ai bien accroché à la mise en place de l’histoire, et, bien que je ne sois pas attirée par l’univers marin, je trouve que le fait que l‘intrigue tourne autour des méduse est bien amené et même poétique.

En un mot, j’ai beaucoup aimé ce premier tome dont, soit dit en passant, je me souviens très bien au moment où j’écris cette chronique, soit bien après la lecture ! J’ai hâte de lire les autres tomes, dont j’ai d’ailleurs les deux et trois dans ma PAL.


Akiko Higashimura, Princess Jellyfish, tome 1, 2011, 2009 pour la première publication, 186 pages, Delcourt.

Série Princess Jellyfish
Ma chronique du tome 2 (
click)

Lundi 21 octobre 2013 à 0:21

Challenge

Un challenge ? Il est vrai que ces dernier temps j'avance peu dans mes challenges, mais ça n'entame pas l'enthousiasme des inscriptions !!
Alors soyons fous, inscrivons-nous à un autre challenge !

L'année dernière je participais au challenge Cold Winter d'Antonine (
click) et cette année, le challenge est repris par Dolorès (son blog).
J'ai donc décidé de retenter l'expérience, car j'avais vraiment adoré ce challenge :)

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/challengecoldwinter.jpg
Alors que vais-je lire entre le 1er Novembre et le 28 Février ?


- Time Riders, tome 1, Alex Scarrow
- Les âmes vagabondes, Stéphanie Meyer
- La ferme des Neshov, tome 2, Anne B. Ragde
- Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, Katherine Pancol
- La princesse des glaces, Camilla Läckberg
- Cinquante nuances plus claires, tome 3, E.L. James
- Les enfants de la Terre, tome 4, Jean M. Auel

Soit 7 livres.

L'année dernière j'avais lu 4 romans sur les 6 prévus.
Cette année j'espère compléter le challenge, on verra bien !

-
Lien direct du challenge-
Les inscriptions sont possibles jusqu'au 31 octobre.
Alors, vous en êtes ?

Et si on en parlait en vidéo ?


Bon challenge sous les flocons :)

Vendredi 18 octobre 2013 à 20:48

Challenge

Hmm, j'ai pas oublié de faire le bilan du challenge de Crouton moi ?

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/143727crouton.jpg
Vous vous souvenez, il y a quelques semaines je vous parlais du challenge 1 mois > 1000 pages
organisé par Crouton (
son blog) et qui courait sur le mois de Septembre.

Pour mémoire, le lien vers mon billet (
click).

Nous sommes le 18 octobre, il serait temps de faire le bilan !!

Je suis vraiment désolée de ce retard, mais voilà la chose réparée !
Alors, comment mon challenge s'est-il déroulé ?

Au début du mois de Septembre j'ai repris When Beauty tamed the Beast, de Eloisa James, que je traîne depuis quelques semaines maintenant, et j'en ai lu 62 pages.

J'ai ensuite lu Et si c'était vrai, de Marc Lévy, qui compte 250 pages.

J'ai aussi lu un petit ouvrage jeunesse que ma mère a enfin réussi à retrouver après des années de recherches ! Il s'agit de Noël, de Clément Clark Moore, qui compte 20 pages. A ce propos, merci encore à Fabien (
son blog) qui m'a énormément aidée dans cette recherche !

J'ai poursuivi mon mois de lecture avec 3 femmes et un fantôme, de Roddy Doyle, qui compte 220 pages.

J'ai ensuite lu un manga, un genre qui me refaisait bien envie, avec le tome 1 de Shugo Chara, soit 192 pages.

Par la suite j'ai lu sur ma liseuse Un monde idéal où c'est la fin, de J. Heska, soit 190 pages.

Entre temps j'ai aussi lu un peu Z Le roman de Zelda, de Thérèse Anne Fowler, que je lis de temps en temps, et j'ai lu 111 pages sur le mois.

Enfin j'ai lu la nouvelle L'Arbre des possibles, de Bernard Werber, issu du recueil du même nom, soit 6 pages.

Alors, on compte ?
Au mois de Septembre, bien que j'ai eu l'impression de ne pas lire,  j'ai quand même lu 1051 pages, et j'ai donc réussi le challenge !

En image, les livres qui m'ont accompagnée sur le mois de Septembre

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/whenbeautytamedthebeast.jpg http://quelques.pages.cowblog.fr/images/etsicetaitvrai.jpg  http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/noelpetitlivredor.jpg http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/3femmes1fantome.jpg
 http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/ShugoChara1.jpg  http://quelques.pages.cowblog.fr/images/dossier2/UnmondeidealoucestlafinJHeska.jpg  http://quelques.pages.cowblog.fr/images/ZleromandeZeldahd.png  http://quelques.pages.cowblog.fr/images/larbredespossibles.jpg

Et vous, comment s'est déroulé votre mois de Septembre ?
Vous faites ce challenge ce mois-ci ?

Plein de bisous !

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast