Quelques Pages

Dimanche 30 juin 2013 à 10:00

Littérature anglaise

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/lilyetlamagiedefendue.jpgRésumé :
Depuis que la reine a interdit l’usage de la magie, Lily vit recluse sur une île au large de l’Angleterre. Là-bas, sa sœur Georgie est formée à la magie par leur mère, à l’abri des regards. Mais Lily découvre le terrible complot que sa mère prépare. Georgie est en danger… Il faut à tout prix s’échapper ! Dans les rues de Londres, les deux sœurs vont devoirs se débrouiller seules. Mais comment faire, sans magie ?

Mon avis :
Ce roman nous emmène auprès de Lily, une petite fille vivant dans une mystérieuse maison appelée Merrythought, seule habitation sur une île.

Dans le postulat de l’auteur la magie, autrefois répandue, a été interdite. Les sorciers sont donc obligés de pratiquer la magie en cachette, sous peine de se faire emprisonner.

A Merrythought vivent Lily, sa grande sœur Georgie, leur mère ainsi que quelques serviteurs. Cependant les deux sœurs ne se voient jamais, car Georgie est sous l’emprise d’un sort à cause de sa mère. Cette dernière a de mauvaises intentions et souhaite utiliser sa fille pour de sombres projets. Je ne vous révèle rien car cela nous est expliqué dans la quatrième de couverture.

C’était sans compter sur l’intelligence de Lily, qui va réussir à renouer le contact avec sa sœur. La petite fille est en effet maline et attachante, et le lecteur ne peut rester indifférent face à l’histoire qu’elle nous raconte.

Ce roman met en place un univers plein de magie, un élément ludique, intéressant et intriguant qui donne envie d’avancer dans la lecture pour en savoir davantage.

De plus l’intrigue mise en place autour des sœurs est dynamique, tout en restant intelligible. En effet le style reste jeunesse, et même s’il se passe de nombreuses péripéties, le lecteur ne se perd pas. Au contraire, car pour un lecteur adulte, le roman aurait gagné en qualité si le rythme avait été plus présent encore. Cependant le rythme reste bien mené pour le lectorat de ce roman.

Concernant les personnages, ils sont attachants comme je le disais, et leur camp est clairement défini. On a Daniel, le personnage adjuvant ; de même que Henrietta, petit chien adorable et fûté.

En parallèle il y a la mère des deux sœurs, ainsi que Marten, une créature étrange mais sans conteste mauvaise.

Pour conclure, ce roman jeunesse m’a fait passer un très bon moment, et je vous le recommande ; car même si sa structure est très simple, il reste bien écrit et intéressant.


Holly Webb, Lily et la magie défendue, Flammarion, 299 pages, 2013, 2011 pour la première publication. Traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Faustina Fiore.

Série Lily :
1. Lily et la magie défendue
2. Lily et le dragon d’argent
3. à paraître
4. à paraître

Lundi 24 juin 2013 à 8:00

C'est lundi, que lisez-vous ?

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/cestlundiquelisezvouslogo.jpg
Rendez-vous initié en français par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books (
click).  La récap des liens se fait maintenant chez Galleane (son blog).

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions
:
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

La semaine dernière j'ai lu
http://quelques.pages.cowblog.fr/images/lilyetlamagiedefendue.jpg
Lily et la magie défendue, Holly Webb, Flammarion

Très peu d'heures consacrées à la lecture la semaine dernière.
Cependant j'ai bien aimé ce roman jeunesse qui se déroule dans un monde où les sorciers doivent cacher leurs pouvoirs.

En ce moment je lis
http://quelques.pages.cowblog.fr/images/ZleromandeZeldahd.png
Z Le roman de Zelda, Thérèse Anne Fowler, Michel Lafon

La semaine prochaine
Pas de prévisions pour le moment

Dimanche 23 juin 2013 à 7:00

Littérature USA

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/houstonforcesspeciales1.jpgRésumé :
Flic à Dallas, Gray Montgomery est déterminé à mettre la main sur l’assassin de son coéquipier Alex. Sous un bon prétexte, il se rend à Houston et intègre l’équipe de Malone & Fils Sécurité. Son but ; approcher Faith Malone, une employée. Car une chose est sûre, il y a un lien entre la jeune femme et le meurtrier. Un visage angélique, un corps de rêve, Faith est un fantasme pour tout homme qui se respecte. Gray y compris. Et bientôt se noue entre eux une relation torride, où chacun exprime ses plus sombres désirs. Or Gray s’engage dans un jeu périlleux où la passion et le danger ne font plus qu’un …

Mon avis :
Si le titre de la série évoque un univers militaire, ou au moins policier, ce n’est pas ce que vous trouverez dans ce roman. En effet si nos protagonistes travaillent tous soit dans la police, soit dans une entreprise de protection de personne, le lecteur n’en saura pas davantage sur leurs postes.

Ce que vous découvrirez en revanche c’est la quête de l’harmonie sexuelle de nos deux personnages principaux, à savoir Faith et Gray.

Faith est une jeune femme malheureuse en amour, qui n’arrive pas à trouver un partenaire capable de répondre à ses attentes, c’est-à-dire de la dominer. La jeune femme a besoin de se rapport de soumission pour être épanouie, et aucun de ses amants n’a réussi à passer le test, jusqu’au jour où elle rencontre Gray, bien évidemment.

En parallèle Gray est dans la situation inverse, il a besoin d’être le maître à bord, et aucune femme n’accepte de jouer ce rôle. Nos deux protagonistes vont mettre du temps avant de se voir, et de se comprendre, pensant tout deux qu’ils ne trouveraient jamais leur alter-ego, mais entre eux ça fonctionnera, il n’y a aucun suspens là-dessus.

En commençant ce roman j’ai immédiatement fait le rapprochement avec la trilogie Fifty Shades, qui est une inspiration à peine voilée, rappelons que les deux héros s’appellent Grey et Gray !

Si ce roman traite des rapports de domination, comme Fifty Shades, j’ai trouvé cela mieux amené et plus sain chez Maya Banks que chez E.L. James. En effet ici Faith est sûre de ce qu’elle veut et elle y trouve son compte autant que Gray, tandis que Grey et Anna ne sont jamais totalement en osmose. Lorsque, dans Fifty Shades, Anna doit faire un effort pour être ce que Grey désire, et vice-versa ; Faith et Gray en revanche se sont trouvés sans aucun doute.

Au-delà des scènes épicées, l’auteur met en place une intrigue assez intéressante et bien menée, et qui permet bien sûr de justifier lesdites scènes !

Pour conclure, ce roman m’a fait passé un bon moment mais ne m’a pas séduite outre-mesure et je ne me précipiterai pas sur la suite. Cependant je vous le recommande pour passer un moment léger et sympathique.


Maya Banks, Houston, Forces spéciales, tome 1, Douce reddition, J’ai Lu, 2013, 375 pages, 2008 pour la première publication. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Agathe Nabet.

 

Série Houston Forces Spéciales :
1. Douce Reddition
2. Sweet Persuasion, à paraître
3. Sweet Seduction, à paraître
4. Sweet Temptation, à paraître
5. Sweet Possession, à paraître
6. Sweet Addiction, à paraître

Samedi 22 juin 2013 à 12:00

Mes acquisitions

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/acquisitions.jpg
Qu'ai-je acquis cette semaine ?

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/lesarcanesduchaos.jpg
Les arcanes du chaos, Maxime Chattam, Pocket
Merci mon frère !!

Et vous, quelles acquisitions cette semaine ?

Vendredi 21 juin 2013 à 7:00

Littérature française

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/lessoeursbrelan.jpgRésumé :
Quel sera le destin des sœurs Brelan ? A la mort de leur père, le conseil de famille doit trancher. La généreuse Tante Rose veut bien être leur tutrice. Mais Marthe la pragmatique, Sabine l’ambitieuse et Judith l’idéaliste ont fait vœu de ne jamais se séparer et de vivre librement dans cette France d’après-guerre : la tuberculose, le mariage ni même un tueur en série ne pourront les en empêcher…

Mon avis :
L’auteur nous emmène avec ce roman dans l’histoire de trois sœurs. Les jeunes filles sont nées le même jour, mais pas la même année, ce qui est anecdotique mais qui donne tout de suite le ton de leurs liens, très forts.

J’ai trouvé ce roman très immersif, nous suivons un bout de vie de ces trois sœurs, et elles nous deviennent automatiquement familières et sympathiques. De plus l’auteur nous aide à les comprendre par quelques retours en arrière, nous permettant de donner du sens à leurs actes.

Ce roman est rythmé, ce qui donne du dynamisme à la lecture, et qui permet de passer un bon moment auprès de nos protagonistes, sans longueurs.

Je reprocherai en revanche un style par moment haché, et des phrases assez peu fluides. Si ce petit défaut est compensé par le rythme dont j’ai parlé plus haut, il n’en reste pas moins gênant.

Pour conclure, ce roman est bien mené, immersif et intéressant, cependant je n’ai pas réussi à être emportée dans ce récit, à cause d’un style à revoir.


François Vallejo, Les sœurs Brelan, Points, 2010, 284 pages.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast