Quelques Pages

Mercredi 31 octobre 2012 à 7:00

Littérature USA

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/11219753062068.jpgRésumé :
Rien ne va plus au pénitencier de Cold Mountain... Des problèmes avec des détenus, Paul, le gardien chef, en avait déjà connus... Mais avec l'arrivée de
Wild Bill, un nouveau client pour la chaise électrique, la tension monte brutalement de plusieurs crans ! Et puis il y a cette souris ! Tout de suite adoptée par Delacroix, le maniaque aux gestes si doux. Immédiatement haïe par Percy. D'une haine stupide, dangereuse... Comme celle qu'il exprime à l'égard de son prisonnier... Sa victime. Mais chacun se tait... Et Mister Jingles fait ses tours. Guide spirituel ou animal de cirque, il va et vient dans le couloir de la mort. Drôle, furtif, insaisissable...Comme s'il possédait un secret... Quelque chose que les hommes ignorent... Le suspens continue...

Mon avis :
J'ai adoré ce deuxième épisode, centré cette fois, comme son nom l'indique, sur la petite souris. Cette-dernière trouve un compagnon en la personne de Delacroix, et il lui apprend des tours. L'harmonie entre ces deux-là est flagrante et ces scènes sont très légères et drôles.
Un nouveau détenu fait son apparition,
Bill Wharton, et avec lui le côté sombre du bloc E apparaît, à savoir que les détenus ne sont pas tous coopératifs, bien au contraire. Paul et ses coéquipiers ont fort à faire avec lui car il est vicieux, malsain, fourbe, et il semble attendre la moindre inattention pour agir. Dans les quelques scènes où il apparaît, il laisse présager beaucoup de violence et de méchanceté, n'hésitant pas à utiliser ses chaînes pour étrangler un garde.
John Caffey n'est pas présent dans ce tome, mais on le sait calme et mystérieux.
En parallèle Paul souffre toujours de son infection urinaire, ce qui ne l'aide pas à être au meilleur de sa forme.
Je me rends compte avec ce deuxième épisode, que le parti pris de l'auteur n'est pas de juger les actes des détenus mais plutôt de présenter des hommes face à la mort, et j'aime beaucoup le point de vue adopté, à travers Paul, le narrateur.

Stephen King, La ligne verte, épisode 2, Mister Jingles, Librio, 1996, 88 pages


La ligne verte en épisodes :

1. Deux petites filles mortes (mon billet)
2. Mister Jingles
3. Les mains de Caffey (mon billet)
4. La mort affreuse d'Edouard Delacroix (mon billet)
5. L'équipée nocturne (mon billet)
6. Caffey sur la ligne (
mon billet)

Mardi 30 octobre 2012 à 7:00

Challenge

Aujourd'hui je voudrais vous parler d'un challenge qui commence tout bientôt !

Le challenge PAL "Cold Winter 2012", que propose
Antonine.

Il s'agit de lire une liste de livres de notre choix, sur le thème d'Halloween, de l'hiver, de Noël, mais pas que !

Tout ça du 1er novembre au 1er février 2013.

Cela fait plusieurs jours que ce challenge me tente mais j'ai mis du temps à créer ma PAL !
Voilà qui est fait, et je suis ravie de vous annoncer que je me suis inscrite à ce challenge.
(Les inscriptions sont possibles jusqu'à fin novembre)

Je vous présente ma PAL tout de suite ! :)

J'ai prévu de lire les 7 romans suivants :

- Le Musée du Dr Moses, Joyce Carol Oates, Philippe Rey
- 22 novembre 1963, Adam Braver, Sonatine
- Némésis, Agatha Christie, Le Livre de Poche
- The ABC murders, Agatha Christie, Harper
- La reine dans le palais des courants d'air, Stieg Larsson, Actes Sud
- La ligne verte, Stephen King, Librio (épisodes 3 à 6)
- Hiver, Mons Kallentoft, Le serpent à plumes

EDIT du 8-11-2012 : Je vais enlever La ligne verte de cette liste car j'avais commencer la série avant donc ça me gêne un peu. Je le remplacerai peut-être par un autre !

N'hésitez pas à me contacter pour une lecture commune, j'en serais ravie !

Pour plus d'infos sur le challenge (
click !)

Et en plus, on a droit à une super bannière !
http://quelques.pages.cowblog.fr/images/challengecoldwinter.jpg

Je présente ça dans une vidéo, je vous laisse regarder ça !



Récapitulatif de mes billets :
1- Le Musée du Dr Moses, Joyce Carol Oates, Philippe Rey (mon billet)
2- Némésis, Agatha Christie, Le Livre de Poche (mon billet)
3- 22 novembre 1963, Adam Braver, Sonatine (mon billet)
4- The ABC murders, Agatha Christie, Harper (mon billet)

Lundi 29 octobre 2012 à 17:23

C'est lundi, que lisez-vous ?

Ma vidéo du "C'est lundi, que lisez-vous ?" est en ligne !

J'ai eu un soucis avec mon nom d'utilisateur et en conséquence j'ai du changer de chaîne Youtube, mais je vous explique ça dans la vidéo !



Rendez-vous de la blogosphère instauré en français par Mallou et ensuite repris par Galleane.

Je vous laisse visionner ça !
A bientôt !

Vendredi 26 octobre 2012 à 7:00

Littérature USA

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/65504063.jpgRésumé :
Octobre 1932. Pénitencier d’Etat, Cold Mountain, Louisiane. A l’écart des autres, le bloc E. Celui des condamnés à mort. L’antichambre de l’enfer. Au bout du long corridor vert, la chaise électrique, Miss Cent Mille Volts au répugnant baiser… Sa prochaine victime, John Caffey. Un géant. Le meurtrier des petites jumelles Detterick. Surpris devant leurs cadavres ensanglantés. Etrangement absent. Si calme… Paul, le gardien-chef, l’accueille comme les autres, sans état d’âme… Et pourtant… L’air est étouffant… Quelque chose se trame… Le regard troublant du condamné, les provocations sadiques de Percy Wetmore, une exécution de trop … ? Un rouage va lâcher. mais lequel ? Pourquoi ? Et qui manipule Mister Jingles, cette étrange souris trop curieuse et trop savante ? Le suspens ne fait que commencer…

Mon avis :
J’adore le film du même nom, notamment parce que je suis totalement fan de Tom Hanks, mais aussi parce que c’est une histoire vraiment sublime. J’étais donc très heureuse de pouvoir découvrir le roman à l’origine de ce film et il a amplement dépassé mes espérances. J’en profite pour remercier ma Doodie de ma l’avoir prêté ! J’ai décidé de faire un article pour chaque épisode, ainsi je donnerai mon opinion à chaque fois, même si chaque épisode est très court.

Ce roman est construit d’une façon assez originale puisque le narrateur, Paul, à présent centenaire, raconte sa vie. Ainsi nous découvrons le quotidien du couloir de la mort, au bloc E, et très précisément la période où est arrivé John Caffey soit en 1932. Ce dernier effraye d’abord les gardes avec sa carrure impressionnante, mais ses yeux montrent un homme sincère et gentil, et en conséquence Paul va chercher à en savoir plus sur ce détenu si singulier. On découvre donc le crime qui l’a amené ici, à savoir deux petites jumelles massacrées, mais sans connaître le fin mot de l’histoire, est-il coupable, ou bien s’est-il trouvé au mauvais endroit au mauvais moment ?

L’ambiance que crée l’auteur est vraiment palpable, le lecteur est au bloc E et observe la scène, c’est inexpliquable mais c’est vraiment génial. Beaucoup de questions sont soulevées, et avec elles une atmosphère presque magique.

Ainsi beaucoup de questions restent en suspend à la fin de ce premier épisode. Le garde responsable du bloc, Paul Edgecombe, a une infection urinaire ce qui le rend assez irritable.
Son collègue, surnommé Brutus n’a pas l’air si méchant, bien au contraire.
En parallèle Percy Wetmore, un gardien qui n’est là que grâce à sa famille, est vraiment détestable ; il manque de respect envers les détenus et ne cherche même pas à se rendre utile. Ses relations lui confèrent un air hautain et sûr de lui vraiment exécrable.
John Caffey est mystérieux, il ne semble pas capable d’avoir commis le massacre qu’on lui attribue.
Qui est vraiment Edouard Delacroix, le seul autre détenu, ayant beaucoup d’affection pour Mister Jingles cette petite souris si futée ?

En un mot, même si je connais le film, j’ai hâte de poursuivre ma lecture ! Vous l’aurez compris, ce roman se prête à merveille au découpage en épisodes puisque cela crée beaucoup de suspens, et on ne peut attendre de découvrir la suite, pour se jeter sur l’épisode suivant.

Stephen King, La ligne verte, Librio, 1996, 88 pages (premier épisode : Deux petites filles mortes). Traduit de l’américain par Philippe Rouard

La ligne verte en épisodes :

1. Deux petites filles mortes
2. Mister Jingles (mon billet)
3. Les mains de Caffey (mon billet)
4. La mort affreuse d'Edouard Delacroix (mon billet)
5. L'équipée nocturne (mon billet)
6. Caffey sur la ligne (mon billet)

Jeudi 25 octobre 2012 à 7:00

Littérature japonaise

http://quelques.pages.cowblog.fr/images/hanalei.jpgCe livre-audio m'a été offert par les éditions Audiolib, et je les en remercie !  J'avais participé à un jeu Facebook, et ayant perdu, ce livre était le lot de consolation, ce qui un gentil geste. Il est composé de deux nouvelles, extraites du roman Saules aveugles, femme endormie. Je suis très mitigée sur cette écoute, voire même déçue. La première nouvelle, La baie de Hanalei, est jolie mais ne m’a vraiment pas emportée tout de suite. J’ai du l’écouter deux fois avant de la comprendre, ce qui veut déjà dire beaucoup ! Nous découvrons Sashi, une jeune femme, qui perd son fils surfeur, elle part donc pour identifier le corps et son périple est assez étrange, entre autre elle joue du piano dans un restaurant, qui est de plus en plus fréquenté parce que l’ambiance qu’elle y crée est agréable. Elle rencontre un marine, qui lui parle de la guerre. On se laisse porter par l’histoire mais on ne sait pas trop où l’auteur veut en venir. Ceci dit c’est une jolie histoire.

Les Crabes en revanche, m’ont carrément déplus. Pourtant j’aime la littérature japonaise, et je n’ai jusque là jamais été déçue mais ici j’ai interrompu l’écoute tellement cette nouvelle est triviale Je ne vous en dis pas plus au risque de vous gacher la nouvelle mais elle n’a clairement pas fonctionnée avec moi. La nouvelle est au départ très sympa mais rapidement elle devient écoeurante, et je n’ai pas voulu me dégouter pour voir comment elle allait se terminer.

Concernant la dernière partie du disque, il s’agit d’extraits de 1Q84, et là j’ai davantage aimé. Le premier extrait nous présente un concours de textes. Tengo, a un coup de cœur pour le texte d’une jeune lycéenne, «La chrysalide de l’air » et en parle avec enthousiasme à son collègue Komatsu, qui semble peu emballé, mais on devine qu’il ne laissera pas tomber ce texte. Le second extrait relate l’histoire de Ahomame, une jeune femme qui se prépare à faire une séance d’acuponcture sur Mihama, un jeune homme, et la nouvelle est presque uniquement un monologue intérieur sur l’angoisse de la jeune femme face à sa première séance. Elle craint de piquer l’aiguille au mauvais endroit et pendant ce temps l’homme s’impatiente.

Comme vous le voyez les nouvelles ne se valent pas, et je suis très mitigée face à cette écoute, mais pour finir sur une note positive, j’ai adoré la voix de la lectrice Irène Jacob. Elle est à la fois douce et reposante, sans tomber dans l’ennui. La voix donne vraiment un intérêt à ce livre-audio, et si je n’ai pas été convaincue par toutes les nouvelles, j’ai apprécié la lectrice, c’est déjà ça !

Haruki Murakami, La baie de Hanalei, Les Crabes, Audiolib, lu par Irène Jacob

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast