Quelques Pages

Lundi 31 janvier 2011 à 22:26

Littérature USA

 

aos.JPG
Quel cachottier, ce vieux chien ! Dès que ses maîtres ont le dos tourné, Amos met son canapé en marche. Et vroom ! Le voilà qui s'élance dans les rues, qui zigzague, qui freine, qui piétine pare-chocs contre canapé à l'heure des embouteillages...Sur son canapé-bolide, il s'amuse comme un fou !

Mon avis :
Ah que dire de ce livre ? Il fallait que je fasse un article pour lui car il m'a tellement marquée.
Je l'ai lu des centaines de fois.
Ma mère me l'avait acheté il me semble dans une boutique en vacances quand j'étais petite, et il ne m'a plus quittée.
C'est un livre pour enfant tout simple mais il est spécial pour moi.
Je recommande !
 
 
 
Susan Seligson et Howie Schneider, Amos, le chien qui conduisait son canapé, Pocket collection Kid

 

Lundi 31 janvier 2011 à 22:14

Littérature française

l'oeuvre.jpg« Ah ! cet effort de création dans l'œuvre d'art, cet effort de sang et de larmes dont il agonisait, pour créer de la chair, souffler de la vie ! Toujours en bataille avec le réel, et toujours vaincu, la lutte contre l'Ange !
Il se brisait à cette besogne impossible de faire tenir toute la nature sur une toile, épuisé à la longue dans les perpétuelles douleurs qui tendaient ses muscles, sans qu'il pût jamais accoucher de son génie. »


Ce roman a été un coup de coeur, celui par lequel j'ai appris à aimer  ce cher Emile. Dans ce livre il y a de l'émotion, de la passion, de la vie.
C'est extrêmement bien écrit, et c'est troublant d'être aux côtés de Claude Lantier, ce peintre de plus en plus perturbé. Son fils est malade, lui aussi mais d'une autre manière, et les émotions se décollent des pages pour vous saisir. Sa toile devient son cancer, sa ruine. Au delà, je dirais que voir le monde à travers les yeux d'un peintre, le tout décrit par Emile Zola, est une expérience à vivre !

Emile Zola, L'œuvre, Pocket

Lundi 31 janvier 2011 à 21:24

Littérature USA

Disponible en 2 tomes, parfois 3 selon l'édition.


stephenkingcalivre.jpgTome 1
Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l'horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans... Vingt-sept ans plus tard, l'appel de l'un d'entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l'horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité. Entre le passé et le présent, l'enfance et l'âge adulte, l'oubli des terreurs et leur insoutenable retour, l'auteur de Sac d'os nous convie à un fascinant voyage vers le Mal, avec une de ses œuvres les plus amples et les plus fortes.

 

ca2.gifTome 2
De retour, après vingt-sept années, dans leur petite ville de Derry, les membres du « Club des ratés » (ainsi se nommaient-ils eux-mêmes sur les bancs de l'école) doivent affronter leurs plus terrifiants souvenirs, brutalement ressurgis.
Ça : nul ne sait nommer autrement la chose inconnue qui semble devoir se réveiller cycliquement dans les entrailles de la ville, pour semer la mort et l'épouvante. Roman de l'enfance, tableau saisissant de la vie américaine, cette œuvre ambitieuse est une parabole du Mal enfoui, refoulé, et de la violence de ses réapparitions. C'est enfin, et surtout, une des plus grandes œuvres de Stephen King, un festival de terreur.


C'est tout simplement génial ! J'ai adoré et je le conseille ! Voilà un livre très bien écrit et passionnant. J'ai plongé dans cet univers avec plaisir et aussi avec peur ! J'ai même essayé de me cacher les yeux parce que j'avais peur ! De l'araignée dans le tunnel, aux gâteaux chinois de l'horreur, en passant par le clown dans les égouts, autant de scènes à en frissonner !
C'est effrayant au possible. Mais on passe un très bon moment
J'ai également visionné le film, réalisé par Stephen King. Je l'ai trouvé édulcoré, beaucoup moins choquant, mais tout aussi prenant ! C'est dans ce film que l'on découvre ce fameux clown (qui a traumatisé plus d'un enfant je pense) !

Stephen King, Ça, Le Livre De Poche

Lundi 31 janvier 2011 à 21:19

Littérature française

potentiel érotique de ma femme.jpg

" On dit souvent qu'il existe des hommes à femmes, on peut considérer qu'Hector est un homme à objets. Bien loin de comparer la femme à l'objet, nous notons toutefois d'évidentes similitudes, et les angoisses de notre héros pourront se refléter dans les angoisses des infidèles, et de tous les hommes transpercés par la rareté féminine. "

Après avoir collectionné, entre autres, les piques apéritif, les badges de campagne électorale, les peintures de bateaux à quai, les pieds de lapin, les cloches en savon, les bruits à cinq heures du matin, les dictons croates, les boules de rampe d'escalier, les premières pages de roman, les étiquettes de melon, les œufs d'oiseaux, les moments avec toi, les cordes de pendu, Hector est tombé amoureux et s'est marié. Alors, il s'est mis à collectionner sa femme.


Cette lecture fut un coup de cœur ; je le recommande car il est génial.
J'ai adoré la relation particulière entre Hector et Brigitte.
Hector change avec l'arrivée dans sa vie de Brigitte, et ils ont une complicité géniale.
C'est un vrai plaisir à lire, car c'est drôle, léger, et ce couple est vraiment attachant.
Je ne laverai plus jamais une vitre de la même manière ! Mais pour comprendre ça il faut l'avoir lu !
N'hésitez pas à le découvrir.

 

David Foenkinos, Le potentiel érotique de ma femme, Folio

Lundi 31 janvier 2011 à 21:16

Littérature USA

cul-de-sac.jpg

" Remarquable ! " ; " Drôle et terrifiant " ; " Impeccablement construit, j'ai adoré. "... Autant de propos de lecteurs entendus après la découverte de ce premier roman ou comment réussir du premier coup un véritable exploit et devenir du jour au lendemain le créateur de l'un des meilleurs romans noirs de l'histoire du genre. Ni plus, ni moins. Ce récit d'un voyage au paradis des grands espaces australiens qui vire au cauchemar éveillé est un petit bijou. Nick, héros bien malgré lui de ce thriller féroce, n'avait rien contre ce pays avant d'écraser un kangourou par une nuit sans lune. Sa rencontre avec la jeune et robuste Angie va le mener en plein cœur du bush. Au milieu de nulle part. Au sein d'un clan d'allumés coupés du monde, sans aucune route pour quitter ce traquenard. Nick, désormais, n'aura qu'une seule obsession : comprendre ce qu'il fait là et sauver sa peau. Fuir alors que toute la communauté le surveille...


Cette lecture fut un coup de cœur. Je recommande ce passionnant roman.
Il y a beaucoup de mystère et de suspense. Ces gens sont vraiment étranges ! On finit par les détester comme le protagoniste !
D'ailleurs ce dernier est très attachant, et on a envie de s'enfuir presque autant que lui !

Douglas Kennedy, Cul de sac, Folio Policier

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

Créer un podcast